AccueilAccueil  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Etoile des Enfers
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Sky
Messages : 1243
Date d'inscription : 21/01/2012
Localisation : Est ce que les fourmis ont des dents ?

Profil du Félin
Age du Félin : 42 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   Lun 17 Sep - 17:55

[xD Bon, qui répond ?]

________________________________
Avec une épine de rose, je m'ouvrirai les veines et avec mon sang, je t'écrirai je t'aime.

(elle est trop chou cette citation  )



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   Mer 19 Sep - 16:20

Moi mais j'ai pas finit mon pavé :B
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   Dim 30 Sep - 11:12

DP:

Étoile de Rêve: Souffrance.

Sans me vanter, je touche du bois. Je crois que je ne suis pas morte. Aïe, mais mes pauvres six vies vont en prendre un coup. Pauvre de moi !! Cinq vies !! Je suis trop jeune pour mourir !! Hum hum... Un peu de dignité ma chérie, calme toi. Déjà, ouvre les yeux et n'ai pas peur de d'affronter la dure vérité... Mais qu'est-ce que je fabrique à parler à moi même ?! Bref, faut que j'ouvre les yeux. Ah... Voilà. Je fronçais les sourcil et faillie m'étouffer, bien que je su des le début où j’atterrirais. Il s'agissait bien du repère du Clan des Étoiles, là où les guerriers défunt chassaient sans règles. Je me levais péniblement, et regardai les alentours. Le ciel teinté de bleu et de noir était déchu de toutes ses étoiles. Il semblait si près que, si je grimpai à un arbre, je pourrais sûrement le toucher. J’avançai sur l'esplanade des cinq chemin. Je frissonnai de mal-être. Se silence pesant cachait des milliers de regard braqués sur moi. Soudain ma vision se brouilla. Quand elle revint à la normale, j'étais de retour sur à la réalité.


« Étoile des Enfers !!!
Hurlais-je. Je suis réveiller !! Sans aucune casse !! »
Je rigolai mais m'arrêtai subitement en remarquant que le félin noire et blanc ne bronchais pas. Je tournai délicatement ma tête et découvris avec horreur qu'il pleurait sur mon corps. J'eus un haut-le-cœur, et, en me retournant pour sortir de cette scène, percutai quelque chose... Bizarre était donnée que je suis entre la vie et la mort. Je levai les yeux et reconnue la silhouette de Pollen de Jonquille, mon ancienne mère adoptif, morte puis réincarnée en Écaille de Myosotis, ma lieutenante. Elle me sourit et lécha tendrement ma tête. Je baissai la tête. Étais-je morte ?


« Non ce n'est pas encore ton heure petite fripouille. Ronronna la chatte crème. Tu va juste perdre.... Deux vies minimum. »
Elle sourit et se mit à rire. Je me détendit avant de répondre :


« Et ben, il font fort se coup là. Je les comprend. Faut bien punir une assassin.
-Mais qu'est-ce que tu radote encore ?
Miaula la femelle en me donnant un tape sur le haut du crâne. On s'en fiche de tes meurtres ! Mais tu crois vraiment qu'avec ta chute magistrale, tu ressortirais idem ?! »
Elle me tira la langue avant de me faire signe de la suivre. Je regardai le ciel déclinait. Bientôt la nuit. Elle s'assit devant mon compagnon.


« Et lui... Tu l'aime ? »
Gênée je rétorquai :


« Et toi ? Tu est pas censée être à la chasse ? »
Elle leva la tête, d'un air hautain avant de répondre sèchement :


« Écaille de Myosotis est la chasse. Différence. Et puis, je ne sais même pas qui je suis dans le corps d'une étrangère.
-Alors, elle à vraiment existé ?
-Elle existe toujours. Sauf que nous somme deux âmes dans un même corps. Tu comprend ? »
Un court silence s’installa avant qu'elle reprenne :


« Alors ? »
Je soupirai et balbutiai :


« Je n'ai pas le droit de l'aimer. Je suis fidèle à Aile de Corbeau, vu que nous n'avons pas rompue et qu'il est mort en étant toujours dans mes bras. Il ne me pardonnera jamais. J'aime quelqu'un d'autre, mais je refoule mes sentiments. C'est une aventure.
-Mais je t'es pardonnée voyons... »
Mes yeux grossir comme des oranges. Derrière moi, avec une allures nonchalante, se trouvait mon ancien compagnon, père de Nuage de Neige. Il avançait, d'un pas sur et agile avant de se plantais devant moi. Bien qu'étant de constitution fantomatique, le félin avait gardé sa carrure de son vivant. Il m’époustouflais. Je sourit de joie avant de murmurais :

« Je t'aime tu... »
Je ne pu finir ma phrase qu'il me griffa violemment en hurlant :


« Tu ment !! Tu ne m'aime plus !! Ouvre les yeux !! Pourquoi je serais fâché contre toi ?! Je suis mort et tu à refais ta vie car tu avais perdue la mémoire !! Et puis, tu à tourné la page !! Celui que tu aime, c'est Étoile des Enfers !! »
Il soupira en secouant la tête, puis reprit sur un ton plus doux :


« Ne m'en veux pas. Mais je souffre de te voir étouffé tes sentiments... Il passa sa queue sur la tête du meneur du Clan de la Foudre. Jadis, je l'ai connu et admirais. Sais se que je pense encore. S'il te plaît, pour que je vive le reste de mes jours en paix... OUBLIE-MOI ET AIME CE CHAT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »
Mes lèvres frémir et des gouttes cristalline coulèrent le long de mes joues. Pourquoi ? Pourquoi ne voyaient-ils pas que j'étais une assassin ? Je devra être bannis du Clan des Étoiles pour tout les crimes affreux !! Je balbutiai, la voix faible.

« Si...si tu veux....
-Bien, bâilla Pollen de Jonquille dont les histoire de cœurs ennuyait plus qu'autre chose, si on allait enlever quelques vies et ensuite que tu file vers le royaume des vivants. »
Nous rîmes avant de retourner à l'endroit des cinq chemins....

Le ciel était de nouveau étoilé. Je me tenait en bas du promontoire. Quatre chats étaient assis sur celui-ci. Je gémit en mon fort intérieur. S'ils étaient quatre, cela voulait dire que je perdrait quatre vie. Plus que une. Il me resterait plus qu'une vie !!! Je ruminai et maudit ma mère adoptif. Elle m'avait dit que deux vies elles. Dans mes pensées, je ne m’aperçus même pas que les félins s'étaient approchés. Je ne les connaissais pas. Pour tout dire, il me faisait peur. Très grands, tous les quatre noirs avec de grands yeux jaunes. Ils parlèrent à l’unisson et leur voix ressemblait à un coup de tonnerre.


« Étoile de Rêve, chef du Clan des Arbres, est ici pour perdre quatre de ses vies. Mugit-il »
Ahem... Quatre vies ? Oh ce n'est rien... ET PUIS QUOI ENCORE ?! Je planta mes griffes dans le sol, imaginant que la terre était l'échine des matous. Soudain, une violente douleur me transperça. Je m’effondrai, inerte, sous les yeux des félins de jadis.


« … !... !!!... !!! »

C'est à peut près se que j'ai entendue à mon réveiller. Une sorte de chanson avec juste la mélodie, dépourvue de parole. Ma tête me faisait mal. Mon corps ne réagissait plus. Mes oreilles bourdonnaient et mes yeux refusaient de s'ouvrir. Je reconnut bien vite la mélodie. C'était la voix d’Étoile des Enfers. Seraient-je retournée dans le monde des mortels ? Je voulus parler mais ma bouche ne s'ouvrit pas. Une douleur intense me parcourus tout le corps quand j'essayai de bouger. Je compris. Oui, j'étais de nouveau dans mon corps. Je sentais mon cœur battre, ma respiration régulière. Je sentais aussi mon corps tout disloqué, fracturé de partout par la violence de la chute. Je ne pouvais parler car ma mâchoire était cassée. Comme les autres os de mon corps d’ailleurs. Je ne pouvais ouvrir les yeux, car, il était scellés par la fatigue, la fièvre et le douleur. Il ne savais peut-être pas que j'étais vivante. Alors, par la volonté de rassurer mon compagnon, je bougeai la queue. Dans un cri de douleur muet bien sur. Mais j'étais vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Enfers
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Sky
Messages : 1243
Date d'inscription : 21/01/2012
Localisation : Est ce que les fourmis ont des dents ?

Profil du Félin
Age du Félin : 42 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   Ven 9 Nov - 18:40

Etoile des Enfers regardait le coeur inerte de sa compagne avec une bizarre absence de sentiments. Il avait le regard vide, fixant un point dans l'au delà. Sa vision était légèrement flou, en partie dut aux larmes de tristesse.
Sa queue caressait le pelage de sa bien aimée. Sa fourrure était encore douce, encore soyeuse.
Il s'en voulait tellement ! Déjà se mère, après elle. Quel monde cruel. Il se jouait de lui, lui infligent peine et souffrance. Des fois, il avait l'impression que tout les fléaux possibles et inimaginables s'abattait sur lui. Le destin avait fait de lui une bête cruel, et avec assez de coeur pour souffrir.
Etoile de Rêve était belle, comme ça. Elle était tout le tant belle. Telle un fleur sur un lit de mousse, il la posa délicatement dans l'herbe.
Il s'assit près d'elle, et se mit à chantonnait. C'est ce que lui chantait sa mère, quand il était petit. Il aimait bien l'écoutait. Ça le calmait. Peut être que cette douce symphonie l'aidera à affronter cette terrible épreuve qu'est la mort. La plus dure de toute, surement !
Il ne savait pas combien de temps c'était écoulé du moment où elle avait chuté à ce moment là, mais il était sur et certain qu'elle le regardait, en ce moment même. Elle chassait avec le clan des Etoiles.
Et il jurait sur le cadavre de sa mère qu'il ne l'oublierait jamais. Jamais il n'aimerait une autre qu'elle, et jamais il se demanderait : "mais qui est Etoile de Rêve, déjà ?".
Son clan devait surement s’inquiéter, il n'en avait rien à faire. De toute façon, sa clan n'en avait rine non plus à faire de lui. Pour eux, il n'était qu'un chef sadique et sans peur ... bon OK, c'est un peu vrai. Sauf pour le sang coeur. Car si il n'avait pas de coeur, il serait en train d'enterrer le cadavre de sa bien aimé sans aucun remords. Aucun être humain ne peut faire ça.

La truffe posait sur le flan d'Etoile de Rêve, il regardait le soleil se couchait quand il sentit soudain un ... déclic. Il sentait le corps de sa compagne se réanimer. Mais ce n'est pas possible ! pensa t'il. Ses impressions se confirmèrent quand il vit sa queue bouger.
Il bondit sur ses pattes et lui dit affolé :

" Sa va ? Sa va ? J'ai eut une de ces peurs ! Mais qu'a tu fais !! Tu en as réchappé de justesse, tu le sais ? ..."

Il continua de lui parler ainsi jusqu'à ce qu'il comprenne quelque chose. C'était évident qu'elle n'était pas morte. C'était une chef, elle avait plusieurs vies. Mais comment avait t'il put l'oublier !!! Il s'était fait un sang d'encre pour rien !
Mais ce malheureux accident avait du lui coûtait beaucoup, car il était quasiment sur qu'elle n'en avait pas réchapper pour seulement une vie.
Lui même avait perdue deux vies. Deux instant terriblement douloureux dans sa vie. Ses yeux se posèrent sur le corps de la meneuse et il comprit qu'il devait l'amenait de toute urgence voir un guérisseur. Il lui murmura à l'oreille :

" Je reviens "

Et il courut vers le territoire du clan des arbres comme si sa vie en dépendait. Il sentait l'odeur enivrante de la forêt dans ses narines et les feuilles des arbres feuillus sous ses pattes. Son odorat lui signala qu'un écureuil campait tout près. Mais il s'en fichait, malgré la faim qui lui torturait le ventre. La seule chose qui lui importait était la vie de sa compagne.
Il arriva enfin au camp du clan des Arbres. Il était déjà venue, mais en cachette, avec Etoile de Rêve. Mais à présent, il était seul.
Il fonça dans la tanière du guérisseur et déboula devant un apprenti. Celui-ci feula et rabattit les oreilles en arrière, signe de colère. Encore tout essoufflé, il arriva à articuler :

" Je souhaite ... pfff ... je souhaite voir votre ... pfff ... votre guérisseur ...pfff... immédiatement "

Un chat, certainement le guérisseur, se précipita vers lui, les oreilles couchaient. Il lui expliqua la situation en quelque mots, et il n'eut même pas besoin de le supplier pour qu'il vole au secoure d'Etoile de Rêve.
Le meneur et le guérisseur couraient donc cote à cote, jusqu'au corps de la meneuse. Celui ci n'avait pas bougé, ce qui inquiéta fortement le chef. Mais il laissa le guérisseur faire son travail. Mieux valait le laissait faire !

________________________________
Avec une épine de rose, je m'ouvrirai les veines et avec mon sang, je t'écrirai je t'aime.

(elle est trop chou cette citation  )



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Plume de Neige
Membre
Membre
avatar

PUF : Neige / Bricot
Messages : 166
Date d'inscription : 04/01/2012

Profil du Félin
Age du Félin : 12 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   Mer 14 Nov - 18:31

[Voilà enfin ma réponse **
Sinon, petite remarque, essayez de vous relire avant de poster vos rps, parce qu'il y a pas mal de fautes d'orthographe, toutes bêtes en plus, que vous pourriez corriger rapidement Wink Si vous avez du mal, je vous conseille d'utiliser un logiciel de traitement de texte pour taper vos rps avant de les poster, comme Word ou Excel.]

• Chemins croisés •

Ce matin, comme beaucoup de matins, je me lève, sors, fait ma toilette, mange un morceau, et Etoile des Enfers m'appelle pour partir en patrouille. Il est mon mentor et mon Chef, et sait donc que je n'ai rien prévu d'autre aujourd'hui. Je ne peux pas me défiler. Je m'approche de lui en grommelant dans ma barbe et m'assied en lui tournant le dos de manière ostentatoire. En bref, c'est un matin normal, et rien ne vient perturber ce train-train quotidien. Feuille Mouchetée et Fleur de Cerise nous rejoignent ensemble, et je suis quelque peu soulagée de voir que mon ancienne Chef participe à cette Patrouille. Après mes révélations de la semaine dernière, elle doute d'Etoile des Enfers. Bon, de là à dire qu'elle me croie à 100%... Lorsque les deux femelles sont à côté de nous, le mâle bicolore se lève et se met en route. Je cours après lui, Feuille Mouchetée et Fleur de Cerise à notre suite. Je note qu’Etoile des Enfers ne se dirige pas tout de suite vers la frontière du Clan des Arbres. Ce qu'il aurait sûrement fait si Feuille Mouchetée et moi n'avions pas fait partie de cette patrouille. Il essaie de brouiller les pistes. Comme si ça allait marcher avec moi ! Ni moi ni Etoile des Enfers n'avons dit mot pendant cette ronde. Seuls les bavardages de Fleur de Cerise et Feuille Mouchetée sont venues briser ce silence froid. Je me concentre un peu plus lorsque nous arrivons près de la frontière du Clan des Arbres. « On va marqué cette frontière, ensuite, nous irons vers celle de la Lune Noire. » « Noooooon, juuuure » ironisé-je doucement, assez fort pour que seul lui l'entende. S'il l'intercepte, il ne relève pas. A moins qu'il ne cache bien son jeu. Je me retourne soudain, à l'affût, muscles bandés et crocs sortis. Je suis sûre d'avoir entendu un bruit. Et je ne suis pas folle, puisque les autres membres de la patrouille sont eux aussi sur leurs gardes. Je m'autorise à humer l'odeur du responsable du bruit. Le Clan des Arbres. Plus précis encore, Etoile de Rêve. Qui d'autre ? Je jette un coup d'œil à Etoile des Enfers. Lui aussi est tendu, mais j'intercepte tout de même une lueur de joie et d'impatience dans ses yeux. Il nous intime silencieusement de rester là et s'avance seul dans les buissons. Je m'en doutais, tiens ! Il fait comme s'il allait en éclaireur, alors qu'il va sûrement retrouver sa compagne ! Méfiante elle aussi, Feuille Mouchetée me fait un geste silencieux et si rapide que je doute un instant de l'avoir vu. Elle veut que j'espionne Etoile des Enfers. Fort bien !

Je m'avance silencieusement dans les buissons, jusqu'à apercevoir la fourrure bicolore de notre meneur. Il est en face d'Etoile de Rêve. Je m'en doutais. Au moment où j'arrive, Etoile des Enfers qui prend la parole. « Ne t'inquiète pas. Ce n'est pas Etoile Chimérique, qu'il faut craindre. Elle est intelligente et saura se placer du bon coté. Du coté des gagnants. » Sa phrase m'écoeure complètement. Je bande les muscles, me préparant à sauter, quand une idée me traverse l'esprit : je ferais aussi bien de rester à les écouter. Ils m'apprendront sûrement quelque chose d'utile pour prouver la trahison d'Etoile des Enfers. Et à leur insu, en plus. « Comment peut-tu en être aussi sur ? Tu lui à parlez ou écouté un de ses conversation ? » demande Etoile de Rêve. Un froid s'abat alors soudainement sur la forêt. Le vent tombe, plus aucun oiseau ne chante, et il fait plus froid. Je me blottis dans ma cachette, légèrement anxieuse, et continue d'observer les deux amants. Etoile de Rêve s'ébroue, comme si elle voulait se débarrasser d'une vermine accrochée à sa fourrure, alors que Etoile des Enfers se raidit. Qu'est-ce qui leur arrive ? Le mâle noir et blanc se tapit brusquement et feule dans la direction de sa compagne. Mais, au nom du Clan des Etoiles, que se passe-t-il ? Les deux chats se détendent soudainement. Il flotte dans l'air comme une odeur de plante. Je frissonne, un peu inquiète, puis me ressaisit et continue à écouter leur conversation. C'est Etoile des Enfers qui reprend la parole. Je pensais qu'il allait répondre à la femelle blanche, mais non. Il lui pose lui-même une question, qui me fait frissonner. « C'était quoi, ça ? Dis moi la vérité. S'il te plait. »

Etoile de Rêve prend une grande inspiration. On sentirait sa peur à milles lieues d'ici. « Et bien je ne sais pas trop moi même. La seule qui le serait vraiment est Soleil de l'Ombre, cette chatte, la seule survivante d'un autre clan. Un clan où tous les chats se sont fait tués. En un jour. Par un seul chat. Et je suis sur que le félin qui les à tous tués et aussi cette étrange force qui nous hante en se moment. Aussi étrange que cela puisse paraitre, je suis sur que c'est un esprit venant de la Forêt de l'Oublie, le contraire du Clan des Étoiles, là on vont les pires criminel qui sont condamné à errer dans cette sombre forêt. Le coupable, qui je meurt si ce n'est pas lui, est Espoir du Monde, mon guérisseur. Mais je parie qu'il est posséder. Par un de ces ancêtre. Mais dés que je veux lui parler il se referme et invente un excuse. Alors il sais aussi. Je suis sur que cette histoire à un liens avec cette prophétie que j'ai reçu ' La paix s'assombrira sous les feuilles ensanglantées ' et le message des esprits incitant Tigre, enfin Danse des Océans à quitter le clan. Au faite pourrait tu m'aider, car, je crois que cette histoire implique plus que moi et mon clan. De sorte que tu connaisse notre secret, tu cours un terrible danger. Désolé... » Sa tirade me met, pour ainsi dire, la peur au ventre. De quoi parle-t-elle, bordel ? « Si c'est vrai, plus d'une personne est en danger. Nous ne pouvons pas anéantir les esprits. Ils seront toujours là, même les malfaisants. Ensuite, toi, tu ne t'approche pas de Danse des Océans, quoi qu'il fasse, le meneur était quasiment sûr qu'elle désobéirait. Les possédés peuvent faire des choses bizarres. Et si il arrive quoi que se soit à ton clan, je veux être prévenue, immédiatement. » bien que sa voix soit calme, il a peur. C'est la première fois que je sens ce sentiment venant de lui.

Etoile de Rêve se détend et se presse contre son compagnon. Ah non, c'est pas le moment de se cajoler ! Je veux en savoir plus, moi ! « Si ça te fait plaisir... » soupire Etoile de Rêve. Je ne suis pas sûre que cela lui fasse plaisir. C'est juste qu'il s'inquiète pour celle qu'il aime. Je peux le concevoir. Un sentiment étrange m'envahit. La pitié. Ils s'aiment, et moi, en dénonçant Etoile des Enfers, je détruit leur amour. Cette pensée passe dans ma tête, en boucle, tant et si bien que je ne sais plus si je dois continuer à tout avouer. « Au faite !! Tu va être père !! » reprend soudain Etoile de Rêve. Pardon ? PARDON ? Ok, ok, oubliez tout ce que je viens de dire. Je ne ressent plus aucune pitié pour cet imbécile et son idiote de compagne. Enceinte ! De lui ! Mais quelle bande de... Rhaaa ! Ils veulent vraiment se faire bannir ou quoi ? Une branche craque dans les buissons en face. Quoi encore ? Un chien bondit des buissons pour se diriger tout droit vers les deux chats. Non, pas un chien... C'est plus gros que ça... Mais qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce qui se passe aujourd'hui ?! Affolée, sans trop savoir pourquoi, je vois la bête attraper Etoile de Rêve et la balancer un peu plus loin. Mon coeur loupe un battement lorsqu'elle atterrit sur le sol avec un choc sourd, et je me retient de courir vers elle. Mais c'est encore pire lorsque Etoile des Enfers bondit sur l'animal pour le griffer. Mais pourquoi je m'inquiète pour lui ? Et pour elle ? Ai-je encore un peu d'affection pour mon mentor, au fond de mon coeur ? Et vois-je enfin la vérité, qu'Etoile de Rêve est ma mère ? Je crois. C'est effrayant. Et je me refuse à penser ainsi. Je secoue la tête et me concentre sur le combat, soupesant le pour et le contre. Si je les laissait se faire tuer tous les deux, la forêt serait débarrassée de deux ordures. En même temps, je me refuse à les laisser mourir. Cette idée m'est insupportable.

Je me tapit sur le sol, mais avant que j'aie pu bondir, Etoile de Rêve se relève, griffe la bête et hurle, en direction d'Etoile des Enfers « J'ai était heureuse de t'avoir rencontrée... » Quand elle se met à courir, en direction du Canyon, je commence à comprendre. Elle veut l'entraîner dans le gouffre. Sans réfléchir, je bondis hors du buisson où je me terrais. Pour quoi faire, je n'en sais rien. Soudain, Etoile de Rêve se retourne, une dernière fois, vers son compagnon. Je crois qu'elle m'a aperçue, derrière lui. Elle lui (ou nous) lance un dernier regard, empli de larme, puis elle continue sa route. Quant à moi, je retourne en courant sur mes pas pour rejoindre la patrouille. « LE RAVIN ! VENEZ AU RAVIN ! »hurlé-je à leur attention, avant de faire demi-tour pour suivre la direction du Ravin. Lorsque je sors de la forêt, je vois Etoile de Rêve faire un dérapage contrôlé au bord du précipice. Elle va s'en sortir. Cette pensée prend la place sur toutes les autres et emplit mon esprit. Une bouffée de joie m'envahit. Mais c'est de courte durée. La bête attrape la patte de la femelle blanche et l'entraîne au fond du Ravin. Un cri déchire le silence. « ETOILE DE RÊVE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! » Etoile des Enfers. Détruit. Anéanti. Les larmes me viennent aux yeux, et je ne peux les empêcher de couler. Etoile e Rêve est morte. C'est impossible. C'est impossible. C'est impossible. Mon meneur galope vers le Ravin, et je crains un instant qu'il tombe à son tour. Mais il pile devant le précipice et regarde vers le bas. J'entend ses pleurs de là où je suis. Et je ne le supporte pas. Le mâle bicolore descend un petit chemin, jusqu'à être arrivé près du corps de sa compagne. Accablée, achevée, je m'effondre sur le sol et me traîne vers le Ravin, non loin d'Etoile des Enfers. Mais ce dernier ne me voit pas. Il est allongé, veillant son amante disparue.

Nous restons longtemps, prostrés ainsi. A un moment, je m'inquiéte de ne pas voir la patrouille arrivée. Soit elle nous a vue et est rentrée au Clan pour ramener des renforts, soit elle est je ne sais où. Je songe à aller la chercher, mais la tristesse m'empêche de bouger. Je retourne alors dans ma torpeur et perd toute notion du temps. Jusqu'au moment où... Où j'aperçois un mouvement. Je toute la tête. La queue d'Etoile de Rêve se soulève lentement. Je redresse brusquement la tête, abasourdie. Elle n'était pas morte ? Elle... Comment est-ce possible ? Etoile des Enfers à lui aussi vu ou senti ce mouvement, car il bondit sur ses pattes et prend la parole d'une voix soulagée et hystérique. « Sa va ? Sa va ? J'ai eut une de ces peurs ! Mais qu'a tu fais !! Tu en as réchappé de justesse, tu le sais ? ... » Il continue de lui parler, encore et encore, jusqu'à ce qu'il se rende compte de quelque chose. Il se penche pour lui parler à l'oreille, et lui murmure quelque chose que je n'entend pas, avant de filer vers les territoires du Clan des Arbres. Seule avec le corps inanimé d'Etoile de Rêve, je ne sais pas quoi faire, et finis par m'approcher sans un bruit. Je frôle la fourrure de la meneuse ennemie, et j'éclate en sanglots. Je ne peux empêcher mes paroles de franchir la barrière de mes lèvres. « Je suis désolée, tellement désolée... Si j'avais été là plus tôt, j'aurais pu empêcher cette animal de te tuer... Si tu savais à quel point je regrette tout ce que j'ai pu faire, tout ce que j'ai pu dire... Je sais à présent, je réalise que tu n'a pas menti... Maman. Oh, je suis tellement désolée, je... » je ne peux continuer, car les sanglots envahissent ma gorge. Le flot de larmes coulant de mes yeux ne semble jamais vouloir se tarir, et je plonge mon nez dans la fourrure immaculée de ma mère.

J'entend des bruits de pas, et je sens l'odeur d'Etoile des Enfers, ainsi que celle d'un chat du Clan des Arbres, mais je n'esquisse pas un mouvement. Le chat inconnu, sûrement le Guérisseur, me pousse gentiment, afin de pouvoir examiner Etoile de Rêve, et je me laisse faire, trop éreintée pour parler. Mon mentor, qui ne m'avait pas vu, semble enfin m'apercevoir. Il doit sans doute se demander ce que je fiche ici. Je suis fatiguée, et je n'ai pas le force de me battre contre lui par les mots, aussi lâché-je simplement « Etoile de Rêve est ma mère. C'est pour cela que je suis ici. »


________________________________
Non, je ne suis pas folle. J'ai juste une santé mentale douteuse. /out

❝ LION HEARTED CAT ❞
« Et l'enchanteur,
maître des mots et des fleurs,
naquit,
enfant sage au milieu des tumultes. »

Pierre Bottero est mon Dieu, je ne l'ai jamais dit ?

1 rose de Givrou ♥

faites un geste, un p'tit clik sivôplé ! :3 (oui j'en ai plein, oui j'adore ça *^*):
 
Revenir en haut Aller en bas
http://wildwolves-rpg.forumgratuit.org/
Etoile des Enfers
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Sky
Messages : 1243
Date d'inscription : 21/01/2012
Localisation : Est ce que les fourmis ont des dents ?

Profil du Félin
Age du Félin : 42 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   Mer 14 Nov - 20:01

Etoile des Enfers regardait dans le vide. Allait t'elle s'en sortir ? Souffrait t'elle ? Oui, sûrement, mais il ne pouvais rien faire pour soulager sa douleur, à part assister à la triste scène qu'y se déroulait sous ses yeux vides, comme .... sans vie.
Mais pourquoi cela est arrivé à elle ? Pourquoi ? Il aurait aimé dire que tout allait bien, que c'était un peu de malchance. Mais non, sa lui collé à la peau, telle que la peste. Et sa empoisonne encore plus vite que le venin du serpent.
Cependant, il vit ne petite boule blanche, qu'il n'avait pas encore remarqué. Blanche ... comme la neige. Sa soeur ? Etoile de Rêve ? Non, mais alors qui.
Il s'approcha et reconnut Nuage de Neige, son apprentie. La petite chatonne était blotti près de sa compagne, à se morfondre. Mais pourquoi ? N'était t'elles pas en concurrences ? Pfff ... il n'y comprenait plus rien.
La jeune chatte blanche leva la tête et dit simplement :

« Etoile de Rêve est ma mère. C'est pour cela que je suis ici. »

Sur le coup, il aurait aimé dire : " Quoi ?! Mais c'est tout à fait incroyable !!!!" , mais en l'espace qu'une heure à peine, il avait appris qu'un esprit malsain s'amusait à les traumatiser, qu'un loup les avait attaqués, que sa compagne avait échappée in extremis aux griffes de la mort, et, bien sur, qu'il allait être père. Alors le fait que son apprentie sous sa belle-fille. Ce détail était plutôt futile.
Il regarda Nuage d'un regard légèrement surpris, mais surtout indifférent. Tous ce qu'y comptait pour lui, c'était ses proches. Tous les êtres qui lui était chères et qu'y avait eut confiance en lui.
Il lui répondit :

" ... Alors tu comprends ma douleur "

Oui. Nuage de Neige l'aimait. Elle avait du coeur, elle n'abandonnerait pas un membre de sa famille sans regret. Lui, à ce moment là, n'avait pas put. Il avait tué, sans relâche et sans relâche, jusqu’à ce que sa soif de sang soit étancher. Il avait tué son père. Et sans regret. Et il n'en avait jamais eut, et n'en aurait sûrement jamais. Mais son apprentie n'était pas comme lui ! Elle pouvait éprouvé de m'amour, même pour ceux qu'elle détestait. Et il l'admirait pour ça. Lui, ne pourrait jamais se débarrasser de son coeur qui est fait quasiment entièrement de pierre. La seule faille qu'il comportait était les membres de sa famille. Enfin ... les chats qui avait confiance en lui, qui l'aimait.
Il soupira. Pour une fois, il comprit que les évènements l'avait pris de court.

________________________________
Avec une épine de rose, je m'ouvrirai les veines et avec mon sang, je t'écrirai je t'aime.

(elle est trop chou cette citation  )



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   Jeu 6 Déc - 16:55

[Ont continue où non ?]
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Enfers
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Sky
Messages : 1243
Date d'inscription : 21/01/2012
Localisation : Est ce que les fourmis ont des dents ?

Profil du Félin
Age du Félin : 42 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   Jeu 6 Déc - 18:41

[Comme tu veux. De toute façon, si on continue, ça sera que sur un ou deux postes, car il est quasiment finis ^^]

________________________________
Avec une épine de rose, je m'ouvrirai les veines et avec mon sang, je t'écrirai je t'aime.

(elle est trop chou cette citation  )



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   Ven 7 Déc - 16:19

[Bah on arrête, je vois pas comment on pourrait terminer. Tous a été dit.]
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Enfers
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Sky
Messages : 1243
Date d'inscription : 21/01/2012
Localisation : Est ce que les fourmis ont des dents ?

Profil du Félin
Age du Félin : 42 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   Sam 8 Déc - 17:06

[OK. Sujet vérouillé]

________________________________
Avec une épine de rose, je m'ouvrirai les veines et avec mon sang, je t'écrirai je t'aime.

(elle est trop chou cette citation  )



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Nos chemins se croisent" [Privée patrouille du Clan des Arbres et de la Foudre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Trois chemins qui se croisent (PV Oeil de Lynx et Nuage de Cerisier)
» Nos chemins se croisent, ce n'est pas un hasard [Louane]
» [capture] Par la seule force du destin, des chemins se croisent
» Deux chemins qui se croisent
» Deux chemins qui se croisent [PV: Hasakura Miji]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Corbeille :: Le Charnier :: Clan de la Foudre-
Sauter vers: