AccueilAccueil  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 «Life is a Joke.» U.C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paradis Sanglant
Modo Blood
«L'Obscurité cache parfois la Lumière»

avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Blood
Messages : 537
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Dans ton âme.

Profil du Félin
Age du Félin : 19 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: «Life is a Joke.» U.C.   Mer 11 Fév - 22:43



   


   
let's play a little drinking game ;

   

   
▲▼

   
RÉSUMÉ Ϟ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
   
NOMS Ϟ Petit Ciel - Nuage Sanglant - Paradis Sanglant - Étoile Sanglante.
SEXE Ϟ Féminin.

AGE Ϟ 30 lunes.
CLAN Ϟ Lune Noire.
RANG Ϟ Guerrière.

ORIENTATION Ϟ Bisexuelle.
TICS & MANIES Ϟ
 
Lorsqu'elle ment, elle remue légèrement ses moustaches.

Lorsqu'elle est gênée, son oreille gauche tressaille.

Lorsqu'elle cède le contrôle à son démon, elle se lèche les canines.


   
it's one drink for everytime ;


   
PHYSIQUE Ϟ

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.
MENTAL Ϟ

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.
   
▲▼

   

HISTOIRE Ϟ


  — Aie ! Gémit un chaton.
  — Eh, fait attention, Petit Ciel !

    La longue queue blanche d'une reine vint entourer le corps recroquevillé de ton compagnon de jeu. Tu abaissas ta patte, griffes sortit, en soupirant. L'odeur du lait emplit tes narines. Tu inspiras pleinement ce doux parfum lacté, ignorant le regard courroucé qu'on te lançait. Ton petit corps bouillonnant d'énergie, tu dirigeais déjà tes pattes vers la sortie de la pouponnière. Tes pattes maladroites avaient grand mal à te garder debout. Du haut des tes deux lunes, tu contemplais le monde avec optimisme et passion. Devant toi, un univers sans limite, un terrain de jeu éternel. La mort, elle-même, n'était pas un souci. Elle te paraissait si loin, et inexistante, cette Faucheuse !

  — Vivement qu'elle devienne apprentie... Elle grandit si vite, grogna la chatte ivoire.
  — Elle est encore jeune, soupira Murmure Chaotique.

    Tu levas tes grands yeux azur vers ta mère, inquiète de lui causer du souci. Mais, aussitôt, son tendre regard te rassura. Ton énergie lui faisait, visiblement, plaisir à voir. Tu roulas sur le dos, laissant la poussière ternir ta fourrure ébène. Noire. Plus noir encore qu'une nuit sans lune. Un joyeux ronronnement jailli de ta gorge, tandis que tu t’étirais jusqu'à en trembler. Tes griffes sortirent naturellement de leurs fourreaux. Tu les plantas dans le sol. Lorsque tu les retiras, la terre vint recouvrir les trous. Tu lâchas un gémissement de dépit. Tournant la tête vers le ciel dont tu tenais le nom, tu gavas tes yeux du spectacle qu'il donnait. Le cercle d'or se faisait lentement avaler par les obstacles dissimulant l’horizon. Ses derniers rayons d'agonie teinté les nuages proches de roses. Tu plissas les yeux. Et de rouge. Oui. Des rayons jaunes, oranges, roses... et rouges.

  — Maman, Maman...
  — Oui.. ? Bailla-t-elle.
  — Pourquoi il saigne, le soleil ? Demandas-tu avec une pointe d'inquiétude.

    Elle rit, avant de regarder à son tour l'acte quotidien de l'astre.

  — Il ne saigne, voyons, ma chérie.
  — Pourquoi il met du rouge sur les nuages, alors ?
  — Tu comprendras quand tu seras grande... Déclarât avec douceur Murmure Chaotique, en fermant les yeux.

    La discutions était close. Tu fronças ton museau. Une odeur cuivrée t'assaillait. Si elle ne provenait pas du soleil, alors où... ?

  — Maman, Maman...
  — Quoi encore ? Marmonna cette dernière, agacée.
  — Pourquoi ça sent le sang ?
  — Ça ne sent pas le...

    Elle n'acheva pas sa phrase. Déjà, elle était debout, et hurlait l'alarme à plein poumons. Tu t'écrasas par terre, patte sur tes oreilles. C'est qu'elle avait crié fort. Le sol tremblait sous toi. Deux félins jaillirent de l'entrée du camp. L'un avait une morsure à l'épaule. Il boitait. Votre meneuse sortait déjà du promontoire, sur le qui-vive. Les membres de ton Clan crachèrent quelques mots, emplis d'une inquiétude tranchante. Tu tremblas, te recroquevillas sur toi-même. Tu fermas les yeux aussi fort que tu le put, terrifiais. L'odeur métallique te prit à la gorge lorsqu'un chat te souleva. Tu reniflas. Il s'agissait de ta mère. Elle avait dû aller se coller contre le blessé. Mais alors... Il s'agissait de ton père ? Ce dernier, désirant le poste de lieutenant, avait favorisé le travail à sa fille unique. Tu n'avais pu le voir avant aujourd'hui.

    Les hurlements déchirèrent tes tympans. On te traîna ailleurs. Dans les ombres. Une odeur immonde t'empêchait de respirer. Tu gémis, et remuas. Être tenue par la peau du cou était désagréable. Une voix grave te crachat de te taire. Tu ne vis nulle colère dans le ton qu'il employa. Juste de la peur. Tu devinas qu'il s'agissait de ton père, les nuances métalliques s'étant accru à son approche. Son odeur te faisait penser à la tienne.

    Fuit. Vous deviez fuir. Au plus vite.

『 . . . 』


    Tu t'agrippas de toutes tes forces à la branche de l'arbre. Tes griffes étaient plantés si férocement qu'elles en devenaient douloureuses. Le souffle coupait, tu observas, impuissante, la scène qui se déroulait devant toi. Ton père faisait face à un monstre roux. Son dos était rond, hérissait de poils. La créature au museau trop long montra les crocs. Deux gouttes de salive en tombèrent. Un grondement terrifiant te fit trembler de tout ton corps. Jamais ton cœur n'avait encore battu si fort, si intensément.

    Ton père bondit sur l'étrange bête. Tu crias. Ses crocs se refermèrent sur l'oreille de la créature. D'un simple coup de tête, elle l'envoya à terre. Le monstre était immense. Vif comme la vipère, son cou se tendit, et il attrapa celui de ton père. Tu observas les yeux bleus de ce dernier s'élargir de peur. Ses pupilles se réduisaient à deux fentes. Il ouvrit la bouche, dans l'espoir d'hurler une dernière fois. Un craquement lugubre résonna entre les arbres. Les yeux de ton géniteur semblèrent une seconde sur le point d'exploser. L'instant d'après, un voile les recouvrait. Sa mâchoire alla s'écrouler à ses pieds. L'assassin venait de lui brouiller cou et tête, tant sa gueule était grande.

    Ignorant les pleurs de ta mère, tu descendis de l'arbre. Murmure Chaotique s'interposa entre toi et le tueur. Tu tremblais tant et si bien que tu t'effondras. Tu sentais ton corps vibrer d'une énergie douloureuse. Tu avais l'impression de brûler. Tu devais faire quelque chose. Agir. Il n'avait pas le droit. Il n'avait PAS le DROIT de t'arracher ton père !!

    Tes pattes refusant de te répondre, tu crachas. Tes yeux se remplirent de larmes. Soudain, tu te figeas. Que faisais-tu là ? Tu ne pouvais rien, toi ! Ton père était un fier guerrier, et toi, un chaton ! Les miracles existes, mais il y avait une limite... Que même toi, tu connaissais.

  — Recule, sale renard ! Hurla ta mère, les muscles tendus.

    Le monstre lui donna un coup de patte. Murmure Chaotique vint s'écraser sur toi, t'empêchant de respirer. Tu cherchas à sortir de sous elle. En vain. Tu réussis toutefois à reprendre ton souffle. Le mâle roux vous fixa avec gourmandise. Les deux points noirs qui lui servaient d'yeux luisaient de haine. D'envie. Il mordit avidement le ventre de ta mère. Elle hurla. Si fort que tu crus qu'elle allait s'arracher les cordes vocales, pour les jeter sur le monstre. Le sang gicla grossièrement. Il vint souiller ton pelage. Le liquide vital de ta mère glissa de ses entrailles. Il parvint jusqu'à ton visage Bloqué, tu ne put que le recevoir dans les yeux. Un gémissement de douleur passa hors de ta gueule entrouverte. Tu avais atrocement mal aux côtes. Peut-être en avais-tu cassé. On esprit était recouvert par une brume désagréable. En tentant de la chasser, tu ne fis que renforcer l'impression. Aveuglé par le sang, tu laissas toutefois le sommeil te parvenir. Mal... Si mal...

    Au loin, tu crus entendre l'écho d'un cri félin.

『8 lunes plus tard 』


Tu lanças un dernier regard à Griffe de Puma. Elle rentrait, deux mulots entre les crocs. Tu souris, sentant un sentiment de fierté réchauffer ton ventre. Quatre lunes après la mort de tes parents, tu avais reçu ton nom d'apprentie. Nuage Sanglant. Ta joie disparue tel un flocon au soleil. Ces deux mots avaient pour but de te rappeler le massacre de tes parents. Mais aussi, de ton propre changement. Recevoir tant de sang en plein dans tes yeux avait modifié leur composition. Tu avais, à présent, des yeux d'un rouge semblable à cette couleur de mort. Tristement, tu laissas tes paupières les dissimuler. Déjà, lorsque tu étais encore plus jeune qu'aujourd'hui, tu n'étais pas celle qu'on préférait. Tu étais trop violente, trop vive, trop curieuse. Trop tout. Tu étais de trop. Mais, à présent, c'était pire encore. Les chatons refusaient la plupart du temps de t'approcher. Quant aux aux apprentis, tu n'avais pas réussi à partager le repas du moindre. Tu étais là, solitaire au milieu de ton propre Clan. Tu t'étais renfermée, serais devenue plus taciturne, froide. Tu avais déduit de ce comportement que tu ne pouvais compter sur personne. Et, combattant ton chagrin lié au traumatisme, tu avais relevé la tête. Non, tu n'avais plus de parents. Non, tu n'avais pas la confiance des membres de ton propre Clan. Et alors ? Tu n'avais pas besoin de tout cela pour vivre. Ta mère, Murmure Chaotique, t'aimait. Tu allais faire en sorte qu'elle soit fière de toi.

C'est ce que tu avais pensé. Toutefois, ton mentor avait bouleversé ces idées. Sans pour autant t'enlever cette langue de vipère qu'on t'avait greffé. Elle c'était occupée de toi sans prendre garde à tes différences. Pour elle, tu étais une apprentie dévouée, qui avait tout à donner à son Clan. Enfin quelqu'un qui te traitait comme les autres. Tu avais, lentement, réussi à retrouver le sourire. La vie était dure, mais, pour survivre, il fallait l'accepter. C'était, certes, loin d'être évident... Mais on se devait de le faire. Sinon on n'était plus rien. D'ici quelques lunes, à ton tour, tu deviendras guerrière, songeas-tu en reprenant l'observation de Griffe de Puma. Serais-tu à la hauteur ? Qui sait. Le destin, et lui seul.

Un chat rentra brusquement dans le camp. Tu retins ton souffle devant la teinte claire de son pelage. Un soupire de déception s'envola vers le firmament. Ce n'était pas lui. Tu secouas la tête. Tu devais t'y faire, l'Autre te l'avait dit et re-dit. Ruine des Rêves, le premier chat à t'avoir offert sa sympathie. Il avait réussi à te faire rire, sourire. Deux choses que tu pensais impossibles. Même ton mentor, dont la présence t'était agréable, ne pouvait rivaliser avec lui. Il avait été, l'espace de quelques lunes, l'être le plus cher au monde. Tu levas les yeux vers le ciel. Un spectre blanc s'échappa de ton museau pour y monter. Tu maudis ta courte fourrure, réprimant un tremblement dû au froid. Il était temps de se bouger.

『 . . .  』


Cette fois, tu fis chasse seule. Griffe de Puma participant à la patrouille de l'aube, tu étais libéré jusqu'à ce qu'elle rentre. Soit, midi. Bien qu'elle se soit excusé, un sentiment amer peignait ton cœur. Tu lui avais répondu sèchement, avant de sortir en trombe du camp. Petit à petit, ton humeur s'était résorbée, et tu avais commencé à culpabiliser. Tu songeas, honteuse, qu'il te faudrait t'excuser à ton retour. Il était normal que ton mentor ne puisse se libérer constamment pour toi, du fait des tensions actuelles. Dès lors que tu avais su te battre de façon efficace, elle avait été pris pour différentes patrouilles. Tu grommelas intérieurement. Ce n'était pas ainsi que tu allais devenir guerrière. Tu ne pensais pas si bien dire...

『1 lune plus tard 』


Tu plaquas brutalement Griffe de Puma contre le sol. Tu haletais, le corps en feu. Tes muscles étaient tendus jusqu'à l'explosion. Tu avais dépassé les limites de ton corps. Ton mentor, pour la première fois, te regarda avec crainte. Tu allais, certes, bientôt terminer ton entraînement. Mais tu l'avais aisément battu. Tu reculas, et léchas ton torse. Pour éviter son regard. Tu avais l'habitude que les autres te regardent ainsi. Pas elle. Mais tu la comprenais. Souvent, lorsque le sang s'aventurait dans tes narines, tu devenais incontrôlable. Ton corps était trop faible pour supporter les efforts que tu lui faisais alors subir. Comme si ce n'était pas ton corps. Comme si... un esprit du passé avait élu domicile en ton cœur.

Que dirait Ombre de Nuit, s'il savait ? Il aurait probablement peur de toi, à son tour. Et tu n'aurais plus espoirs de le revoir. Guérisseur du Clan des Arbres, il restait aussi ton premier compagnon. Toi qui avais toujours haï cette caste, leur en voulant pour ne pas avoir pu sauver ton frère... Il aurait dû naître avec toi. Tu aurais eu quelqu'un sur qui compter. Mais non, bien sûr ! Il ne fallait pas trop demander aux guérisseurs... Mais lui, était différent. C'était... Un coup de foudre. Tout bêtement. Stupidement, plutôt. Quelle erreur que de se lier à un chat d'un autre Clan... Toi qui n'aimais pas qu'on doute de ta loyauté à cause de ta brutalité. Mais tu avais dû te rendre à l'évidence : il t'était devenu vital. C'est pourquoi, tu ne le lâcherais plus. Plus jamais. Même si, pour cela, tu devais mettre de côté ta fierté.

『Peu avant sa 12ème lune』


Tu fixais le chef du Clan de la Foudre sans la moindre crainte. Tu lui avais répliqué en un crachat, n'ayant aucune honte à montrer ton animosité envers lui. Aujourd'hui, avec Étoile Chimérique, vous étiez allé mener chasse aux Cinq Chemins. Ton mentor, Griffe de Puma, venait tout simplement de t'indiquer comment agir. Il se croyait pour qui, l'autre, à vous reprocher de parler ? Il était chef, oui, peut-être. Mais, honnêtement, tu n'en avais rien à faire. Qu'il garde ses mauvaises paroles pour lui, où il allait vite te trouver. Les paroles ont vite circulé entre l'assemblée de matous toujours grossissants. Vous arrivâtes bientôt à une petite dizaine. Dans ta rage, tu ne remarquas que peu Ombre de Nuit.

Ton sang bouillonnait, envoyant un flot d'adrénaline dans ton corps entier. Ta bouche entrouverte laisser passer une respiration haletante. Tu piétinais le sol de tes longues pattes. Telle une araignée, tu semblais plus fait pour la chasse que le combat. Pourtant tu négligeais le premier pour savourer le second. Tu devais te retenir de gémir. Qu'y avait-il de mieux que le sang giclant çà et là, nimbant le monde de sa couleur vermeille ? Ô rouge, sacrée couleur, symbole d'amour comme de mort, synonyme de passion... Puisses-tu recouvrir mon chemin à jamais ! Tu te repris. Ce n'était pas toi, ça. Mais l'Autre. Le démon buveur de sang. La bête marchant à la haine. Le renard mangeur de chat. Cet étrange être qui faisait marcher ton corps avant l'esprit. Ta langue vint caresser tes canines. Signe qu'il était déjà trop tard.

Tu eus tout juste le temps de lancer un regard d'excuse à ta chef et ton mentor. Déjà, tu écrasais Nuage Hivernal de tout ton poids. Le combat débutât ainsi. Dans un hurlement de haine. Par ta faute. Rêve de Lait, une amie à toi malgré vos Clans différents, empêcha le chef du Clan de la Foudre de te réduire en charpie. Les corps s'enlaçaient. Les cœurs chantaient. Le sang battait à tout rompre à tes oreilles, tendit qu'un sourire grand comme la lune déchirait ton visage. Tu virevoltas de droite à gauche, jouant allègrement avec l'apprentie. Droite, gauche, tu la dominais sans peine. Une voie suave, mielleuse, te dictait la conduite à suivre. Tu n'aurais pu avoir meilleur allier. T'amusant comme une folle, tu finis par l'envoyer plus loin. Trop faible. Tu grognas. Non. Ton démon grognait. Il était méprisant envers cette apprentie. Trop faible pour le satisfaire.

Tu examinas la situation. Bientôt, tu vis Étoile Chimérique se faire attaquer. Une simple phrase, provocation de ton démon intérieur, suffit pour te pousser à agir. Louvoyant entre les chats, tu rejoignis celle qui avait osé lui bondir dessus. Gravissant un promontoire à la suite d’Étoile de Rêve, tu la dévisageas. Ton démon bouillonnait. Tant et si bien que, la seconde d'après, tu sentis une gorgée de sang chaud souiller ta courte fourrure. Les muscles saillants, tu t'approchas du bord pour observer la chef tomber. Blanche comme un ange. Rouge. Blanche comme un ange auquel on aurait arraché les ailes. Tu bondis à sa suite. Toi, Satan, Lucifer. Toi, démon venu des cieux, tu arrachas la dernière pureté que cette chatte possédait : le blanc de sa fourrure. Le combat fut intense, mais court. Aisé. La chef, perturbé par ses blessures, par le sang perdu, chercha à te tuer. Toi. L'apprentie maudite du Clan de la Lune Noire. Ah ah. Elle allait voir. Et, l'instant d'après, elle avait vu. C'était toi qui avais planté TES crocs dans SA gorge.

『 . . . 』


EN COURS.
   


   


   
you've made me go insane.

   
PRÉNOM Ϟ Alice.
PUFF Ϟ Blood, ou Katuro.

J'AI CONNU LE FORUM Ϟ Car c'est le premier sur lequel je me suis inscrit, et que j'y passe de temps à autre.

MANQUE-T-IL DES CHOSES ? Ϟ Oui, c'est ce qui est le plus excitant, ça donne vraiment la motivation de le remettre à neuf.
LE MOT DE LA FIN Ϟ Bonjour, c'est l'ancienne Nuage Sanglant ! Je me suis permise de reprendre mon ancien personnage, et donc de résumer son histoire ainsi que l'évolution qui a suivit au fil des RPs. Comme on m'avait permit de faire un résurrection, je continue sur cette lancé... En espérant que personne n'y voit d’inconvénient. Pareil pour le codage, je trouvais ça plus joli ainsi. Sorry si ça embête quiconque D: Pour les lunes, ne sachant plus trop que faire, j'ai décidais de prendre l'âge qu'aurait réellement Nuage Sanglant si j'étais resté depuis mon inscritption jusqu'à ce jour (ce qui donne 6 lunes + 24 mois, soit 30 lunes).
Je préviens juste, au cas où quelqu'un se pose la question de l'heure, mais je suis actuellement en Guadeloupe, j'ai donc un décalage horaire (-5h par rapport à vous) c:

CODE Ϟ
Slip batman. (Vive le code xD)
   

(c) MEI SUR EPICODE


________________________________

Merci beaucoup à Lait pour ce magnifique kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Argent Glacial
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Do ou Diamy, cela ne dépend que de vous ...
Messages : 25
Date d'inscription : 17/11/2014

Profil du Félin
Age du Félin : 27 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: «Life is a Joke.» U.C.   Jeu 12 Fév - 16:51

Re-bienvenue !

________________________________
Une magnifique signature faite par Rose Diaprée

Merci mille fois, je l'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Rose Diaprée
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Rosette
Messages : 50
Date d'inscription : 13/07/2014
Localisation : Rose Diaprée a le don d'ubiquité ! x) Ou elle est seulement là on l'on ne pense pas aller voir (la tanière).

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: «Life is a Joke.» U.C.   Ven 13 Fév - 13:31

Re-bienvenue à toi ! =) 
Je suis Rose Diaprée, du Clan des Arbres. Tu ne me connais certainement pas parce que je suis nouvelle ^^ En tout cas ça fait toujours plaisir de voir qu'on n'est pas les seuls à s'accrocher au forum Razz

________________________________
....


~ Son pelage, au contact des rayons lumineux, se mit à scintiller de mille couleurs plus éclatantes que le soleil même. ~
Rose Diaprée
Revenir en haut Aller en bas
Paradis Sanglant
Modo Blood
«L'Obscurité cache parfois la Lumière»

avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Blood
Messages : 537
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Dans ton âme.

Profil du Félin
Age du Félin : 19 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: «Life is a Joke.» U.C.   Ven 13 Fév - 15:26

Juste, je ne suis pas sûre de m'inscrire finalement =/ Je passe cette année mon BAC de français, et j'ai pas mal de soucis IRL. J'aiderai de mon mieux pour ce qui est codages, idées, etc, mais je ne vais pas RP (je suis déjà sur un autre forum, et puis même, très peu active, et puis les RPG LGDC, c'est lassant à force). Donc on peut supprimer ma présentation c:

________________________________

Merci beaucoup à Lait pour ce magnifique kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Enflammée
Admine Léyah
«L'éternelle Flamme de ce fow»

avatar

Double(s)-Compte(s) : Nuage Boréal
PUF : lea-angels
Messages : 337
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Devant mon ordinateur...j'ai essayer derrière,mais on voit rien...

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: «Life is a Joke.» U.C.   Ven 13 Fév - 17:39

Maiiiiiiis D= Soit, au moins es-tu revenue ! Je t'aiiime 8D
Je supprime juste après ça Cool Moi qui ai tout pouvoir 8D

________________________________
Merci à Feuille Mouchetée pour ceci ^^




Merci à Etoile de Rêve:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://la-guerre-des-meutes.forumgratuit.ch/
Paradis Sanglant
Modo Blood
«L'Obscurité cache parfois la Lumière»

avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Blood
Messages : 537
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Dans ton âme.

Profil du Félin
Age du Félin : 19 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: «Life is a Joke.» U.C.   Sam 14 Fév - 4:09

Sorry, c'est que je suis prise, donc je dois faire des choix, et je sais que RP en chat ne m’intéresse plus c: Mais je vais vous amener des tas de membres ! <3

________________________________

Merci beaucoup à Lait pour ce magnifique kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: «Life is a Joke.» U.C.   

Revenir en haut Aller en bas
 
«Life is a Joke.» U.C.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» life is a joke ✘ DAWN. (Terminé)
» Shim Kee Young ●•● life is a joke
» — bring me to life
» Life in UCLA
» haiti: an international joke getting more and more so!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Corbeille :: Le Charnier :: Hors RP-
Sauter vers: