AccueilAccueil  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Diaprée
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Rosette
Messages : 50
Date d'inscription : 13/07/2014
Localisation : Rose Diaprée a le don d'ubiquité ! x) Ou elle est seulement là on l'on ne pense pas aller voir (la tanière).

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Dim 27 Juil - 22:37








Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers










Le soleil n'avait pas encore caressé l'horizon et la lumière n'avait pas encore percé les cimes des arbres. Quelques oiseaux commençaient déjà à chanter et les multiples bestioles vagabondaient entre les hautes herbes du champ, alors en friche. C'étaient ces hautes herbes qui caractérisaient principalement le champ ; elles s'étendaient à perte de vue et encombraient le paysage qui aurait pu être bien plus apprécié si elles avaient laissé quelque place aux coquelicots et marguerites qui jonchaient cependant l'orée de la forêt.

Ce matin là, alors que la rosée primesautière était déjà retombée sur le camp, Rose Diaprée sortit de la tanière des guerriers : c'était son jour de patrouille. Ce n'était pas l'activité qui pouvait la ravir le plus, mais elle s'en contentait : servir son clan était déjà un honneur, bien qu'elle ne niât pas sa préférence pour la chasse.
Elle prit le chemin usuel pour se rendre au champ, dont le gibier était très jalousé par les autres clans ; il arrivait même parfois que les guerriers étrangers viennent se servir au-delà des limites de leur territoire pour profiter du gibier appâtant du Clan de l'Arbre. C'est pour ces diverses raisons que le champ était souvent arpenté par les guerriers de l'Arbre, pour ainsi prévenir les futurs intrus que leur venue ne sera pas appréciée.
Rose Diaprée piétina la mousse qui jonchait le sol, et arriva à l'orée de la forêt. Des dizaines de coquelicots s'offraient à sa vue, dommage que les mauvaises herbes que l'on apercevait derrière les fleurs rouges lui rappelèrent la tâche lassante qu'elle avait à effectuer. Elle avança à travers la brousse et se faufilait entre les herbes hautes qui chatouillent le museau des guerriers, et se posta, à l'affût du moindre bruit, attendant la camaraderie qui n'allait tarder.










________________________________
....


~ Son pelage, au contact des rayons lumineux, se mit à scintiller de mille couleurs plus éclatantes que le soleil même. ~
Rose Diaprée
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Enflammée
Admine Léyah
«L'éternelle Flamme de ce fow»

avatar

Double(s)-Compte(s) : Nuage Boréal
PUF : lea-angels
Messages : 337
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Devant mon ordinateur...j'ai essayer derrière,mais on voit rien...

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Dim 10 Aoû - 18:14


Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers...


Privé Rose Diaprée




Voilà des lunes que la paix semblait régner entre les félins, sans pour autant épargner notre Clan. Les effectifs baissaient, les naissances se faisaient attendre, voire même désirer, et la famine, de plus en plus fréquente, nous inquiétait. L'eau manquait souvent, la chaleur de ce printemps bien trop sec nous accablait. De plus en plus de Guerriers préféraient partir chasser la nuit, se rabattant sur les animaux nocturnes plutôt que les proies habituelles qui se terraient bien trop souvent pour être dénichées, et l'ombre, au zénith, était la bienvenue pour tout le monde. Et nous ne pouvions pas lutter contre ces temps si durs... Craignant que, de surcroît, l'un des autres Clans décide de franchir nos frontières, j'avais invité Rose Diaprée à me retrouver dans les champs pour partir en patrouille. Le plus important était la chasse, ces derniers jours, donc je n'avais choisi qu'elle pour m'accompagner, permettant aux autres de se reposer en journée, à l'ombre, pour ensuite partir chasser cette nuit.

Et c'est ainsi qu'en cette douce matinée, alors que la fraîcheur de la nuit planait encore, rafraichissant l'atmosphère qui deviendrait pourtant bien trop vite accablante, je me retrouvais à traverser les bois, sans un bruit. Les oiseaux chantaient dans les branches, saluant la petite brise qui soufflait encore doucement mais qui ne tarderait pas à retomber. Et avec la chaleur viendrait le silence pesant. Les quelques proies encore actives iraient se cacher dans l'air frais qu'elles pourraient dénicher, et nous n'aurons plus qu'à attendre que le soleil daigne redescendre à l'horizon. Les aiguilles des pins craquaient sous mes pas qui pourtant étaient aussi légers que souple, comme à l'ordinaire. Mais la sécheresse les rendaient tellement secs qu'une simple pression suffisait. Bientôt, les champs apparurent entre les arbres qui se clairsemaient. Le soleil embrasa d'emblée mon pelage, à peine sorti de l'ombre, dansant avec les reflets de feu qu'il arborait. J'aperçus nettement les traces du passage de Rose Diaprée, parmis les hautes herbes, certaines étant brisées. Je suivis son chemin, silencieux, et quand j'arrivais à sa hauteur, je lui offris un sourire.

- Bien le bonjour, Rose Diaprée.

Mon ton était un mélange amical et respectueux, car un chef qui méprise ses guerriers est bon pour regarder son Clan périr. Et puis, c'était ma personnalité qui le voulait, également. Car bien que je sois meneur, félin domestique ayant fait à maintes reprises ses preuves, je n'en étais pas moins un étranger, à la base, et m'être fait accepté était... un cadeau magnifique. Et pour ce faire, même si Rose Diaprée n'avait pas connu cette époque où, chaton, j'avais rejoins les rangs du Clan des Arbres, je respectais les félins de la forêt. Du moins, ceux qui le méritaient. Car certains félins, je ne peux juste pas les côtoyer. Enfin, passons. Battant brièvement l'air de ma queue enflammée, je repris :

- Nous ne devrions pas perdre de temps, il serait bon de rejoindre l'ombre avant le zénith.

J'agitai les moustaches, presque inconsciemment, fronçant légèrement le nez à l'idée de la chaleur qui se préparait à nous assaillir. J'attendis une quelconque réponse, ou qu'elle se mette en route pour la suivre, ne voulant pas la presser plus que par mes mots. Il était inutile de lui mettre la pression, la température suffisait à nous convaincre de nous dépêcher. Du moins, me semblait-il.



.Codage de N'E. Pour Lea-angels .

________________________________
Merci à Feuille Mouchetée pour ceci ^^




Merci à Etoile de Rêve:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://la-guerre-des-meutes.forumgratuit.ch/
Rose Diaprée
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Rosette
Messages : 50
Date d'inscription : 13/07/2014
Localisation : Rose Diaprée a le don d'ubiquité ! x) Ou elle est seulement là on l'on ne pense pas aller voir (la tanière).

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Mer 20 Aoû - 13:33



Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers

[J'ai réussi mon code !!! 8D]



Rose Diaprée patienta quelques instants, encerclée des hautes herbes. Seule sa tête dominait cette brousse dont elle pouvait alors voir le dessus, même si ses moustaches frétillaient au contact des épis verts. Elle aperçut Etoile Enflammée, enfin, ce qu'elle vit surtout, c'était son pelage attisé par les rares rayons du soleil, qui semblaient ne vouloir se montrer que pour sublimer le chat massif.
Le mâle pénétra le champ par le sillon formé auparavant par la chatte et la salua. Sa mine froissée témoignait de sa contrariété, mais aussi certainement du fait qu'il fallait faire vite pour éviter la chaleur qui serait accablante, d'après la densité de la brume dans laquelle se baignait la forêt et l'horizon. Rose Diaprée émit un grognement guttural à cette idée que lui avait inspirée la mine de son chef, puis avança maladroitement à travers la verdure.
Après quelques instants, elle dit enfin : "Je suis partie mais tout le monde dormait encore, sauf toi, j'imagine. Comment vont les petits de Plume de Geai ? Je sais qu'ils ne miaulent plus depuis trois jours et je suis certaine que c'est parce qu'ils meurent de faim. Nourrir une portée aussi grande, ce n'est évident pour personne. Ce serait désastreux pour le Clan de les perdre, c'est la première portée depuis au mois quatre lunes." Elle courait presque, surtout pour être plus efficace, mais aussi de colère, car elle songeait à tout ce malheur qui s'abattait sans raison sur le clan et qui mettait en péril la vie de chatons innocents. En réalité, une reine, avant que Plume de Geai mette bas, avait perdu une portée entière dont tous les petits avaient été morts-nés; le guérisseur avait penché pour une intoxication : depuis quelques temps, les chats étaient contraints, faute de gibier, de se nourrir de ces vermines de rats qui venaient des nids de bipèdes. Depuis l'incident, le Clan avait abandonné cette issue et les chats souffraient de la faim si sévère qu'on aurait presque pu la qualifier d'insatiable.
La pétulance du soleil commençait à se faire sentir sur les pelages scintillants des deux félins, et la rosée n'allait pas tarder à disparaître. Rose Diaprée, dans la précipitation, lécha quelques brins pour s'abreuver du peu de gouttelettes qu'elle voyait. Le sol déjà tiède sous ses coussinets encore enflés à cause de la chaleur caniculaire de la veille s'effritait et se fissurait. La chatte arriva finalement sur la butte de terre et de foin odorant, tout en s'apercevant bien que les marques déposées quelques jours auparavant se mélangeaient aux odeurs de chats errants. Elle s'esclaffa : "Même ses chats galeux qui se nourrissent des ordures des bipèdes sont dévorés par la faim, la soif, et la chaleur. Je ne sais plus quoi faire contre ça. Nos petits ont trop faim pour laisser ployer notre gibier sous les crocs des voleurs." Les moustaches et les oreilles tendues vers l'avant, elle recourba son arrière train et marqua de façon prononcée la propriété du Clan des Arbres.





________________________________
....


~ Son pelage, au contact des rayons lumineux, se mit à scintiller de mille couleurs plus éclatantes que le soleil même. ~
Rose Diaprée
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Enflammée
Admine Léyah
«L'éternelle Flamme de ce fow»

avatar

Double(s)-Compte(s) : Nuage Boréal
PUF : lea-angels
Messages : 337
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Devant mon ordinateur...j'ai essayer derrière,mais on voit rien...

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Jeu 23 Oct - 11:23


Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers...


Privé Rose Diaprée



[ Mmh, pourrais-tu mettre les paroles de ton personnage plus en évidence ? Par exemple en gras ou en couleur, histoire de ne pas risquer de les louper x') ]

Un petit grognement guttural échape à la chatte avant qu'elle ne se mette maladroitement en route, slalomant entre les hautes herbes. Je lui emboite le pas presque aussitôt, trottinant tantôt à ses côtés, tantôt derrière elle quand le passage se fait trop étroit. Quelques instants de silence se prolongent avant d'être interrompus par Rose Diaprée :

- Je suis partie mais tout le monde dormait encore, sauf toi, j'imagine. Comment vont les petits de Plume de Geai ? Je sais qu'ils ne miaulent plus depuis trois jours et je suis certaine que c'est parce qu'ils meurent de faim. Nourrir une portée aussi grande, ce n'est évident pour personne. Ce serait désastreux pour le Clan de les perdre, c'est la première portée depuis au mois quatre lunes.

Je fronce le nez à ses paroles, il est vrai que ces chatons m'inquiètent, tout autant que tout le reste du Clan. Aurions-nous offensé le Clan des Étoiles pour mériter cela ? À moins que ce soit seulement une nouvelle épreuve à surmonter. Mais si cela continue ainsi, nous devrons trouver une solution, et beaucoup déplairons, à mon avis. Secouant la tête pour chasser ces pensées, courant quasiment à sa suite, je réponds :

- Ils ne vont pas mieux, mais leur état n'a pas empiré selon Ombre de Nuit. Il fait tout ce qu'il peut pour aider Plume de Geai et sa portée.

Ombre de Nuit, le Guérisseur, n'était en réalité pas uniquement inquiet pour la petite famille, mais bien pour tout le Clan. Si cette canicule ne s'arrête pas bientôt, nous courons à notre perte. J'accélère encore, espérant que le vent qui fouettait mon pelage chasserait ces pensées, ces problèmes, cette chaleur... Mais bien entendu, il n'en est rien.

Nous arrivons bientôt sur nos frontières, et aussitôt, les odeurs de chats errants me frappent de plein fouet. Je fronce le nez, aussi bien de colère que de dégoût. Nous n'avons pas besoin de voleurs sur nos terres, surtout pas en cette période !

- Même ces chats galeux qui se nourrissent des ordures des bipèdes sont dévorés par la faim, la soif, et la chaleur. Je ne sais plus quoi faire contre ça. Nos petits ont trop faim pour laisser ployer notre gibier sous les crocs des voleurs.

Ses paroles égratignent mon être, sachant que moi-même je n'étais pas bien loin d'eux, autrefois. Pourtant je n'en montre rien, je comprends sa colère aussi bien que la mienne malgré ma familiarité avec eux. Elle marque le territoire et je m'éloigne pour faire de même quelques mètres plus loin. Puis nous reprenons notre semi-course, longeant la frontière pour la marquer à intervalle régulier.

Pourtant, au bout de quelques minutes, je m'arrête sans un bruit et fait signe à Rose Diaprée de faire de même. Ici, l'odeur des solitaires est trop forte pour qu'elle soit ancienne, et mon instinct me dit que l'un d'eux n'est pas très loin. D'un signe de queue, je lui signale d'avancer sans bruit, et je me mets en marche, tous mes sens en alerte. Le chasser devient alors une priorité, en ces temps, mais se précipiter sur l'ennemi risque de nous handicaper car il nous entendrait venir et l'effet de surprise serait gâché. Or, cette chaleur, cette fatigue de chercher sans cesse à manger et de ne dormir qu'à peine tant les problèmes nous assaillent nous rendent bien inférieurs à ce chat, à mon avis. Le prendre par surprise peut donc jouer en notre faveur.

Sans un bruit, sans un mot, je m'avance entre les herbes sèches, mon pelage frôlant les brindilles sans jamais les faire gémir. Il est là, à deux queue de renard. J'en informe la chatte d'un signe de queue et me ramasse sur moi-même, tendant mes muscles. Je l'observe de mes yeux vert émeraude, quelques minuscules secondes, puis je bondis sans même un bruissement d'herbe. Le chat errant ne comprend la situation que quand je lui tombe sur le dos, lui assenant un violent coup de griffe à l'épaule. Il réagit bien vite, roulant sur le côté pour se dégager de mes pattes, se relevant d'un bond pour me repousser quand je lui saute à nouveau dessus. Nous nous dressons l'un contre l'autre, sur nos pattes arrières, chacun tentant d'atteindre l'autre de nos antérieurs, déchirant l'air de nos griffes acérées, feulant plus que de raison. Le fait qu'un moineau mort traîne au sol me prouve qu'il n'est pas innocent et me met encore plus en colère, me donnant une force nouvelle que je n'imaginais pas posséder en pareilles périodes. D'un bond je me sépare de mon adversaire, évitant ses coups, et je bondis tout en me retournant, refermant mes crocs sur son épaules. Malheureusement d'un coup de griffe il me repousse. Le sang n'attend pas une seule seconde pour s'écouler de la plaie qui débute à la base de l'oreille et se fini sur mon museau, ayant manqué de peu de me crever l'oeil. Quelques secondes déboussolés, du sang me coulant dans les yeux, je recule un peu en vacillant, sans comprendre assez tôt que mon adversaire ne s'arrêterait pas là. Il bondit, mordant dans mon épaule à pleines dents. Feulant de douleur, je le repousse d'un coup de patte aveugle, bien mal calculé car sans même qu'il ne tente de m'esquiver je le manque. Reculant d'un bond, clignant des paupières pour tenter de chasser le sang et de voir à nouveau quelque chose, je cherche tant bien que mal mon adversaire du regard, grondant de frustration et de colère.



.Codage de N'E. Pour Lea-angels .

________________________________
Merci à Feuille Mouchetée pour ceci ^^




Merci à Etoile de Rêve:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://la-guerre-des-meutes.forumgratuit.ch/
Rose Diaprée
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Rosette
Messages : 50
Date d'inscription : 13/07/2014
Localisation : Rose Diaprée a le don d'ubiquité ! x) Ou elle est seulement là on l'on ne pense pas aller voir (la tanière).

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Mer 19 Nov - 15:30



Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers

[Je suis désolée du post' très tardif  -- && oui, avec le recul j'ai aussi remarqué que ma production mériterait d'être plus aérée ^^.]





Restée assise à peine quelque instants, la chatte écaille-de-tortue eut le temps de perdre des yeux son chef, mais elle devina aussitôt où il s'était éclipsé : un feulement perça le silence assourdissant du champ. 

Tout en bondissant dans la direction du supposé agresseur, elle vit un ballet de griffes et de poils, qui dansaient au-delà des mauvaises herbes.
Mais vite, elle n’aperçut plus les pattes qui avaient la couleur de l'astre brûlant dans le ciel : Etoile Enflammée devait être en mauvaise posture. Plus le temps d'élaborer une stratégie, son chef était certainement en danger de mort ; sans réfléchir, Rose Diaprée sauta griffes et crocs à l'affût dans le nuage de poils à l'affût du malfaiteur. Elle hurla de colère et ses griffes se plantèrent dans la chair atrophiée de l'imposteur ; il devait mourir de faim lui aussi, mais quelle importance, il restait une source d'ennui.
Quelques poils de son ventre cédèrent par touffes sous le tambourinement des pattes de son adversaire, mais malgré le rythme du combat, elle parvient à miauler au chat roux, encore aveuglé par le sang :
"Je suis là, Etoile Enflammée ! Ne t'en fais pas, je gère pour l'instant !"
Le chat ne formula pas de réponse, mais quoiqu'il en soit, elle n'en attendait pas. L'ennemi était grand et massif, bien qu'il devait avoir la peau sur les os. Dans un moment de faiblesse, Rose Diaprée plaça sa queue d'une mauvaise manière : elle sentit le dernier os de sa queue ployer sous la force de la mâchoire de l'autre.
"Tu me casses la queue, je te casse la tienne !", feula-t-elle sous l'effet de la douleur, tout en lui arrangeant les oreilles en guenilles. Elle attrapa à son tour la queue du matou et la broya de toute la force qu'elle put. Le chat miaula, intimidé, et commença à fuir. Rose Diaprée se réjouit, sans voir que ce fut une feinte : le solitaire bondit sur Etoile Enflammée.
"Attention !", clama-t-elle,  enfonçant ses griffes dans les cuisses du ravisseur, comme pour qu'il revienne à elle.





________________________________
....


~ Son pelage, au contact des rayons lumineux, se mit à scintiller de mille couleurs plus éclatantes que le soleil même. ~
Rose Diaprée


Dernière édition par Rose Diaprée le Mar 30 Déc - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Enflammée
Admine Léyah
«L'éternelle Flamme de ce fow»

avatar

Double(s)-Compte(s) : Nuage Boréal
PUF : lea-angels
Messages : 337
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Devant mon ordinateur...j'ai essayer derrière,mais on voit rien...

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Dim 21 Déc - 0:50


Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers...


Privé Rose Diaprée



[ Je crois que, étant donné nos fréquence de réponses, on va abandonner de s'excuser xD désolée x) ]

Du sang, partout, omniprésent. Je ne vois plus rien, plus que ce liquide rouge. Il me brûle les yeux, m'aveugle. Je cligne des paupières, en vain. Tous mes sens sont en alertes, pourtant, et j'entends la prise de relève du combat.

- Je suis là, Etoile Enflammée ! Ne t'en fais pas, je gère pour l'instant !

Rose Diaprée. Je ne la vois pas, je n'entends que leurs feulements, leurs corps se rencontrant, leurs pas, leurs gestes...

- Tu me casses la queue, je te casse la tienne !

Bien que l'ayant déjà constaté auparavant, je remarque une fois de plus qu'elle est pleine de ressource et ne se laisse pas avoir si facilement. J'entendis le miaulement intimidé du matou, ses pas, puis l'absence de tout son. Il ne touchait plus le sol... Je secoue la tête, cligne des paupière, passe une patte rapide sur mes yeux.

- Attention !

Je n'ai pas le temps d'esquisser un geste qu'il est sur moi. Ma vue s'est améliorée bien qu'encore brouillée et floue. Je le repousse d'un puissant coup de pattes arrières dans son ventre, lui coupant le souffle au passage. Il roule au sol, je me relève d'un bond et me jète sur lui dans un feulement de rage. Œil pour œil, dent pour dent, je lui assène un violent coup de griffe au visage, lacérant son visage, arrachant des lambeaux de peau, des touffes de poils. Il crie de douleur, recule, titube, puis s'enfuit tant bien que mal, la queue entre les pattes. Celui-ci ne sera plus surpris sur nos terres, ça, je peux vous le promettre.

- Ça va ? Tu n'as rien ?

Eh oui, toujours à m'inquiéter des autres avant moi. Ma blessure n'est que superficielle, elle guérira vite sans laisser de cicatrice tant elle est peu profonde et mince. J'ai eu de la chance, ça je peux le dire.



.Codage de N'E. Pour Lea-angels .

________________________________
Merci à Feuille Mouchetée pour ceci ^^




Merci à Etoile de Rêve:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://la-guerre-des-meutes.forumgratuit.ch/
Rose Diaprée
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Rosette
Messages : 50
Date d'inscription : 13/07/2014
Localisation : Rose Diaprée a le don d'ubiquité ! x) Ou elle est seulement là on l'on ne pense pas aller voir (la tanière).

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Lun 29 Déc - 14:08



Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers


      Quelques instants après qu'elle eut alerté son chef, Rose Diaprée le vit contre-attaquer et faire valser l'imposteur dans les reines des prés. Il ne tarda pas à détaler. 
      Elle observa Etoile Enflammée, et ce qu'elle vit lui arracha le cœur. Il prendra du temps à s'en remettre, pensa-t-elle. Ses paupières étaient tantôt déchirées, tantôt dépecées, ses globes oculaires suintaient de sang. Mais quelque chose de plus fort se dégageait du matou. De la haine ? Non, ce n'est pas ça. Du dégoût ? Si peu. Non, c'est de l'anxiété. Une petite frousse.

"Ça va ? Tu n'as rien ?", miaula-t-il.

      J'ai envie de vomir. Il doit avoir tellement mal, il est possible qu'il ne me voie même pas à cause de tout ce sang. Un frisson la parcourut. Est-ce que c'est de la peur qui m'emplit ? Je n'ai pas peur. Je n'ai pas peur... Moi, je ne sais pas avoir peur. De toute façon, il le sentirait et je m'en rendrais compte. 
      En réalité, Rose Diaprée ne connaissait pas l'émotion qui l'embaumait. C'était douloureux, mais à la fois très doux, comme un grand soulagement. C'est le sentiment qui vous prend quand vous livrez une grande bataille, que tout est détruit autour de vous, que vous n'arrivez pas à vous relever : à force d'avoir vu les autres mourir, vous vous mettez à penser que vous l'êtes aussi. Mais après, vous sentez l'air dans vos poumons, vous inspirez. Vous êtes vivant parce que vous vous êtes battu pour le rester et pour que vos confrères le soient toujours. 

"Tout va bien pour moi, mais la question se pose surtout pour toi. Tu ne souffres pas trop ? Sinon on va se reposer un peu, et on repartira quand tu iras mieux. Je t'en saurai gré."

      Après qu'elle ait miaulé ces quelques mots, l'odeur âcre de peur se dissipa, mais Rose Diaprée restait sceptique. Pour qui avait-il eu peur ? Pour lui ou pour moi ? Cette question ... Cette question, dont la réponse variait dans son esprit, sans qu'elle en trouve une qui lui convenait vraiment. 





________________________________
....


~ Son pelage, au contact des rayons lumineux, se mit à scintiller de mille couleurs plus éclatantes que le soleil même. ~
Rose Diaprée
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Enflammée
Admine Léyah
«L'éternelle Flamme de ce fow»

avatar

Double(s)-Compte(s) : Nuage Boréal
PUF : lea-angels
Messages : 337
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Devant mon ordinateur...j'ai essayer derrière,mais on voit rien...

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Sam 3 Jan - 15:56


Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers...


Privé Rose Diaprée




Je ne vois guère plus que des ombres et quelques formes vagues, mais cela et mon odorat me suffisent à m'orienter vers Rose Diaprée pour lui parler. La douleur est supportable ; j'ai connu tellement pire, autrefois, qu'une simple blessure physique ne saurait égaler... Enfin, passons. Clignant des paupières, secouant la tête, passant une pattes sur mon visage, je tente d'y voir plus clair ; rien n'y fait.

Une odeur... étrange flotte dans l'air. Un peu comme de la peur. Mais ce n'en est pas seulement. Je ne saurais définir tout ce qui la compose, mais elle provient de Rose Diaprée. Pourquoi donc ? Je ne comprenais pas. Pas vraiment. Je pouvais comprendre qu'elle ait eu peur, mais je ne l'aurais pas imaginée craindre qui que ce soit ou quoi que ce soit. Enfin, passons.

- Tout va bien pour moi, mais la question se pose surtout pour toi. Tu ne souffres pas trop ? Sinon on va se reposer un peu, et on repartira quand tu iras mieux. Je t'en saurai gré.

L'odeur se dissipe, ne restent que celles du sang, de notre adversaire et des champs. Et d'ailleurs, elle me sort bien vite de l'esprit tandis que je me concentre sur ses paroles. Il était hors de question que je me prenne le temps de me reposer avant d'avoir sécurisé nos frontières, cervelle de souris ! Quel bien piètre chef je ferais, sinon... Et en vérité, et surtout, je me sentais un peu ridicule de m'être laissé avoir, et une certaine fierté me demandait de ne plus faillir. Alors, me campant sur mes pattes, je déclare :

- Non, inutile de me reposer, je vais bien. Finissons cette patrouille et rentrons au camp, c'est le plus important pour le moment.

Menteur ♪. Mais qu'importe, je ne serais pas à l'aise si je devais attendre sans rien faire que la douleur s'atténue ou que le sang cesse de couler, surtout en la compagnie d'un autre félin. Alors je reprends notre chemin, mais cette fois-ci en marchant, un peu plus pataud qu'auparavant, un peu plus maladroit. Le fait est que je marche quasiment à l'aveuglette... Manquant plusieurs fois de foncer dans le décor, je me détourne de justesse à chaque fois, longeant les frontières à l'odeur et l'habitude plus que par la vue. Des milliers de fois j'avais longé cet endroit. Des milliers de fois j'avais contournés ces arbustes et ces touffes d'herbes trop épaisses pour être franchies... Mais le fait est que cela ne m'aidait pas beaucoup.


.Codage de N'E. Pour Lea-angels .

________________________________
Merci à Feuille Mouchetée pour ceci ^^




Merci à Etoile de Rêve:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://la-guerre-des-meutes.forumgratuit.ch/
Rose Diaprée
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Rosette
Messages : 50
Date d'inscription : 13/07/2014
Localisation : Rose Diaprée a le don d'ubiquité ! x) Ou elle est seulement là on l'on ne pense pas aller voir (la tanière).

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Mer 7 Jan - 15:34



Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers


      Rose Diaprée ne contesta pas, bien qu'elle savait que cette décision était discutable. 
"Bien, partons, alors. " 

      Ils décampèrent immédiatement. Elle suivait son chef de près entre les fourrés : quand elle le regardait évoluer tantôt sur l'humus sec, tantôt sur les aiguilles de pin, elle voyait bien qu'il se voulait sûr de lui, mais qu'en réalité il n'était pas aussi à l'aise qu'il lui était possible. Alors, pour l'aider sans qu'il en prenne conscience, elle le frôlait, comme pour qu'il soit guidé, mais était quelque peu incommodée. Elle espérait que cela n'éveillerai aucun soupçon d'Etoile Enflammée. 
      Ils faisaient une halte pour marquer quelques arbres quand quelques clapotis résonnèrent sur le lierre qui recouvraient une bonne partie des arbres alentour. Il pleut ? Rose Diaprée leva la tête, et put apercevoir qu'un somptueux arc-en-ciel régnait aux côtés du Soleil. 

"Regarde ! C'est une merveilleuse nouvelle !", miaula-t-elle au rouquin, avant de se rappeler qu'il ne pouvait certainement pas voir le spectacle qui se jouait au-dessus d'eux. 
Elle le regarda, son état était bien meilleur, mais le sang séché devait être très handicapant : de l'oreille, il traversait le visage du chat, en passant sur l’œil atteint et sur le nez du félin, puis sur la commissure de sa bouche, séparant son côté sain de son côté abîmé de façon ostentatoire. Malgré cela, ce sang sur le pelage le sublimait d'autant plus et renvoyait presque une image mystique à qui posait son regard sur le matou. Elle détourna les yeux, un peu troublée, puis se leva. 





________________________________
....


~ Son pelage, au contact des rayons lumineux, se mit à scintiller de mille couleurs plus éclatantes que le soleil même. ~
Rose Diaprée
Revenir en haut Aller en bas
Rose Diaprée
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Rosette
Messages : 50
Date d'inscription : 13/07/2014
Localisation : Rose Diaprée a le don d'ubiquité ! x) Ou elle est seulement là on l'on ne pense pas aller voir (la tanière).

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Mer 28 Jan - 18:13

[Up up uuuuuuuup  ]

________________________________
....


~ Son pelage, au contact des rayons lumineux, se mit à scintiller de mille couleurs plus éclatantes que le soleil même. ~
Rose Diaprée
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Enflammée
Admine Léyah
«L'éternelle Flamme de ce fow»

avatar

Double(s)-Compte(s) : Nuage Boréal
PUF : lea-angels
Messages : 337
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Devant mon ordinateur...j'ai essayer derrière,mais on voit rien...

Profil du Félin
Age du Félin : 20 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   Jeu 19 Fév - 11:22


Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers...


Privé Rose Diaprée




Je sens son pelage qui me frôle de temps à autre, je comprends bien vite qu'elle tente de m'aider à me diriger. Je lui en suis reconnaissant, mais ne fais aucune remarque, peut-être par fierté, peut-être par malaise. D'un naturel relativement timide et gêné, je pense surtout que cela m'empêche alors de la remercier car la situation... Pourrait porter à confusion, si vous voyez ce que je veux dire... Si non, tant pis pour vous.

Alors que nous faisons une pause pour marquer quelques arbres, des clapotis résonnent doucement sur la végétation. D'abord lents et espacés, ils se resserrent et je comprends finalement qu'il pleut. Par pur réflexe, je lève mes yeux aveugles au ciel, mais seul les gouttes d'eau sur mon visage me répondent... Je ne vois rien.

- Regarde ! C'est une merveilleuse nouvelle !

Je souris à l'eau salvatrice, tandis que, peu à peu, le sang séché redevient liquide, les formes se précisent, les couleurs reviennent peu à peu. Je vois ! Et là, j'ai eu quelques instants pour me rendre compte du quotidien des aveugles... C'est... déstabilisant. Je secoue la tête pour chasser le sang, essuie mon visage du revers de la patte. Je ne pensais pas être un jour si contente de percevoir le monde à travers mes pupilles ! Je souris, agite les moustaches, savoure le liquide si précieux. Des animaux sortent de leurs cachettes pour savourer la pluie, aussi contents et émerveillés que nous de la revoir enfin. Finie la sécheresse ! Un arc-en-ciel se dresse aux côtés du soleil, nous surplombant comme dans un rêve. Je souris. Pourtant, la pluie allait passablement effacer nos marquages... Il me faudra envoyer une patrouille à peine le sol sera-t-il sec.

- Rentrons, cela ne sert à rien de continuer, les marques partiraient à peine posées.

Je lui offre un petit sourire et fait demi-tour me dirigeant vers le camp d'un pas rapide et assuré, cette fois-ci. Tant heureux que je ne peux me contenir et marcher lentement, au risque de distancer Rose Diaprée. Enfin, je suis sûr qu'elle me suivra bien assez tôt.


.Codage de N'E. Pour Lea-angels .

________________________________
Merci à Feuille Mouchetée pour ceci ^^




Merci à Etoile de Rêve:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://la-guerre-des-meutes.forumgratuit.ch/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les hautes herbes du champ qui chatouillent le museau des guerriers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Excusez-moi du retard, je me suis fais attaquer par des pokémons sauvages dans les hautes herbes!
» Bug Hautes Herbes
» Hautes herbes, aucun combat
» Dans les hautes herbes ~ feat Alfajiri
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Clan des Arbres :: Territoires :: Les Champs-
Sauter vers: