AccueilAccueil  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Tiens tiens tiens... Mais qu'est-ce que tu fais là ? [PV Etoile de Plume]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tiens tiens tiens... Mais qu'est-ce que tu fais là ? [PV Etoile de Plume]   Sam 29 Juin - 20:19

Patte d’Argent s’était assis à quelques pas de la pouponnière, et regardait les guerriers vaquer à leurs occupations respectives. Un jour peut-être, il deviendrait comme eux, un jour qui lui paraissait encore bien lointain. De l’eau avait coulé sous les ponts depuis qu’il avait cessé d’être une boule de poils qui ne se sentait nulle part à sa place, et qui ne comprenait rien à rien. Il commençait à trouver ses marques, et à décider de comment il souhaitait appréhender le reste de sa vie. Il s’exprimait de moins en moins aussi, parce qu’il avait très bien compris que personne autour de lui ne comprenait vraiment ce qu’il avait dans sa tête, et plutôt que de se prendre des remarques sans arrêt sur sa façon de penser qui dérangeait beaucoup de monde, il préférait encore se taire, et garder tout cela pour lui. Mais sa petite tête était toujours aussi active, toujours aussi désordonnée.

Il n’avait pas d’amis, ou très peu, et ceux qu’il pouvait appeler de cette façon avaient généralement un sacré nombre de lunes de plus que lui. Il ne s’entendait pas tellement avec les autres chatons, qui l’avaient toujours tenu à l’écart ou ignoré. Il ne faisait pas partie des leurs, et ils lui avaient bien fait comprendre qu’il en serait toujours ainsi, alors... A force, on finit par ne plus chercher à plaire, quitte à ne jamais devoir s’intégrer. Ce qui autrefois le tourmentait ne le touchait plus, ou très peu. A quoi bon faire semblant d’être ce que l’on n’est pas ? Il n’était pas né dans le clan, il ne pourrait jamais prétendre le contraire. Il ne serait jamais complètement un guerrier du clan de l’Eau Vive. Il serait pour toujours un chaton trouvé et recueilli, et avec le temps, cette idée avait fait son chemin. Puisqu’il ne pourrait jamais le changer, il allait apprendre à vivre avec. Accepter d’être différent des autres, et qu’il en soit toujours ainsi.

C’était déjà un caractère très fort qui était en train de s’affirmer en lui, de se construire. Il n’avait pas besoin de calquer sa pensée ou son comportement sur celui des autres. Il resterait fidèle à sa nature profonde d’étranger, et s’était promis de toujours continuer à penser par lui-même. Oh, bien sûr, il y avait des règles. Mais les règles ne sont-elles pas faites pour être bravées ? Tout ce qu’il trouverait d’idiot ou d’injuste, il s’était juré de ne jamais y obéir aveuglément. Il était un chat, pas un mouton. Et il était sûr de ne jamais regretter quoi que ce soit, tant qu’il était en accord avec lui-même. Rien d’autre, au fond, ne lui importait réellement.

Le chaton jeta un coup d’oeil à l’antre du chef. C’était là que vivait son étoile, comme il aimait à l’appeler. Au début, ce surnom avait un sens bien particulier, c’était celui qui l’avait sauvé des griffes de la mort, cette chose lumineuse qui l’avait guidé jusqu’à une vie plus sûre, et plus confortable. Mais avec le temps, en comprenant le fonctionnement du système de clans, en sachant que chaque chef était appelé étoile, Patte d’Argent avait surtout conservé ce surnom parce que de fait, Étoile d’Automne était l’étoile, le chef du clan. Il l’avait conservé parce qu’il ne pouvait l’appeler autrement. Parce qu’il ne pouvait se résoudre à le considérer comme son père. L’avoir sauvé et recueilli, cela faisait de lui son sauveteur, le chef de son clan, mais certainement pas son père. Ce n’était pas lui qui était en train de l’élever, et même Poison Versatile, la sœur de l’étoile, était plus proche de ce rôle que lui.

Un père, Patte d’Argent n’en avait jamais eu. Il ne savait pas ce que c’était. Son géniteur s’était barré après avoir mis sa mère enceinte, il ne l’avait jamais connu. Un père n’est pas celui qui vous génère, c’est celui qui vous élève. Et Étoile d’Automne ne remplissait pas non plus cette fonction, ni ce rôle. D’ailleurs, personne ne considérait réellement le chaton comme le fils du chef. Sauf Poison Versatile, peut-être, mais pour le principal intéressé, celle-ci se berçait d’illusions. Non, ce n’était pas auprès d’Etoile d’Automne que l’on pouvait apprendre ce qu’était un père. Et Patte d’Argent n’était pas le seul qui fut bien placé pour le savoir. Même s’il ne faut pas confondre père et géniteur, il est souvent bon que ces deux rôles se confondent dans une seule et même personne. Étoile d’Automne était lui-même géniteur de chatons, et il ne remplissait même pas son rôle de père auprès d’eux non plus.

Comment Patte d’Argent le savait-il ? Eh bien il avait rencontré l’un des chatons concernés lors d’une de ses nombreuses promenades. C’était le premier chaton qui lui ait adressé la parole, et qui ait joué avec lui. Petite Lumière appartenait à un autre clan, mais elle était la fille d’Etoile d’Automne. Comment et pourquoi elle s’était retrouvée dans un autre clan et n’avait jamais eu la chance de rencontrer son père, c’était quelque chose qui échappait encore aux petits, mais c’était une histoire d’entorse au Code du Guerrier, apparemment. Une histoire honteuse sur laquelle il fallait rester discret. Sans doute était-ce la raison pour laquelle Étoile d’Automne refusait d’en parler ? Plusieurs fois Patte d’Argent avait tenté d’amener le sujet, sans succès. Il s’était vu traiter d’indiscret, et on l’avait royalement envoyé bouler. Sur le coup, Patte d’Argent s’était promis que s’il devait un jour devenir père, il ne serait pas de ces pères irresponsables, et il lui suffisait de se souvenir du chagrin et de la douleur de Petite Lumière pour le conforter dans cette idée. S’il avait un jour des chatons, il ne voudrait pas leur faire de mal en les abandonnant comme l’avaient fait Étoile d’Automne avec sa fille, et son propre géniteur avec lui-même.

Où pouvait-il bien être, aujourd’hui, celui qui avait tué sa mère en les faisant venir au monde, son frère et lui ? Était-ce là la seule vraie famille dont il devrait se contenter ? Une mère morte, un père inconnu, et un frère disparu ? Parfois la vie semblait être un fardeau trop lourd à porter. Rester dans le camp, près d’Etoile d’Automne et de ses cachoteries qui faisaient souffrir un petit cœur innocent, c’était parfois au dessus de ses forces. Il décida de prendre le large pour le reste de la journée. Il se redressa sur ses petites pattes, et aussi discrêt et rapide que peut l’être un minuscule chaton bien entrainé, il se glissa hors du camp.

C’est tout naturellement que ses pas le menèrent du côté du territoire de la Petite Brise. C’était dans ce clan que vivait Petite Lumière, sa première, et seule amie de son âge. A force de penser à elle et à son chagrin provoqué par l’élément qu’ils avaient en commun dans leurs vies - Étoile d’Automne - il sentit naître dans sa petite poitrine le désir impérieux de s’enquerrir de son état. Comment allait-elle ? Et puis il se trouva bien ridicule, sur le coup. Même s’il pouvait la revoir, aller lui parler de ce père qui ne la réclammait pas ne pouvait pas lui faire de bien, et dans tous les cas n’améliorerait probablement pas son état. Mais le souvenir de leurs jeux, de leurs rires, de leurs discussions se rappela à lui, et il se rendit vite compte que dans tous les cas, il avait bien envie de la voir, et de lui parler. Il savait qu’il n’avait que très peu, voire pas du tout de chances de la croiser par hasard, mais ils n’avaient jamais fixé de point de rendez-vous, et devaient se contenter d’espérer avoir de la chance, chaque fois qu’ils s’aventuraient près de la frontière entre leurs territoires respectifs.

Cette fois, Patte d’Argent traversa allègrement la frontière. Il n’était plus assez insouciant pour se dire qu’il ne risquait rien et qu’il était partout chez lui, mais son envie de revoir son amie était plus forte. Dans le pire des cas, que risquait-il ? De se faire sévèrement gronder, rien de plus. Ce n’était qu’un chaton, et il pourrait toujours plaider le « oh pardon, je ne savais pas », dans le pire des cas. A condition qu’il en ait la patience, ce qui n’était pas gagné. Mais les ennuis qui se profilaient à l’horizon ne lui semblaient pas insurmontables, et il était prêt à les risquer pour avoir une chance de discuter avec la seule qui soit capable de le comprendre sur le sujet « Étoile d’Automne ».

Le soleil d’été dardait la plaine de ses rayons, et le chaton s’était glissé dans les hautes herbes pour s’en protéger. Il sautait de temps en temps par dessus une fleur sauvage, se tapissait sous les feuilles pour regarder passer un couple de mulots, leur courait après sans vraiment chercher à les attraper, levait le nez et trouvait un papillon, l’observait avec fascination en essayant de le suivre dans sa course, et s’enfonçait de plus en plus loin sur le territoire de la Petite Brise sans même s’en rendre compte. Bientôt, une araignée attira son attention. Le chaton se concentra, et prit des allures de mini-fauve en mode chasse. Il observa l’arachnide avec attention, appuyé sur ses petites pattes contre le sol comme pour se fondre dans l’herbe ondoyante. Un souffle de vent venu de l’Est fit plier les brins d’herbe autour de lui, et l’araignée se remit en route. C’est à ce moment précis que le chaton choisit de bondir. Sa détente le fit atterrir pile sur sa proie, qu’il bloqua sous ses petites pattes, et écrasa avec un bruit sec de carapace brisée.

Tout fier de sa performance de chasseur, Patte d’Argent ne fit pas attention à la double-paire de pattes grises qui s’était posée juste à côté de lui pour l’observer dans son jeu solitaire. L’odeur de la terre chaude et de l’herbe coupée avaient masqué celles de l’autre félin présent sur les lieux, et le bruit des petites pattes des rongeurs foulant le sol avait dissimulé celui de celles feutrées d’un chat adulte dans les parages. Lorsque le chaton s’aperçut de la présence de la cheftaine du clan de la Petite Brise, il sursauta, et se tourna vers elle.

C’était bien Étoile de Plume, sa robe rayée de gris identique à celle de Patte d’Argent le laissait clairement voir. Il ne l’avait rencontrée qu’une seule fois, lorsqu’elle avait rendu visite à Étoile d’Automne, plusieurs semaines auparavant. Elle était la cheftaine du clan auquel appartenait Petite Lumière, et aussi la maîtresse toute puissante du territoire sur lequel il venait de chasser sans autorisation. Il déglutit.

Et puis, retrouvant une sorte d’assurance qu’il ne devrait pas avoir, comme s’il se souvenait tout à coup de ses propres principes selon lesquels elle ne pouvait rien lui faire, le chaton s’assit tranquillement face au chat adulte, qui était pourtant bien plus imposant que lui, et qui avait largement de quoi lui mettre une dérouillée dont il se souviendrait sans doute longtemps. Et c’est avec un ton très calme et très posé, que l’on aurait facilement pu interpréter comme de l’insolence, qu’il déclara:

« Tiens, cela doit bien faire une lune que nous ne nous sommes pas croisés, Étoile de Plume. »

Sa manière de parler avait bien mûri, elle aussi. Il s’exprimait à présent presque comme un adulte, et pour un si petit chaton, cela pouvait facilement passer pour de l’arrogance. D'ailleurs, il s'arrêta là, ne cherchant absolument pas à justifier sa présence, ou sa tentative de chasse, comme s'il n'avait absolument rien fait d'anormal. De plus, il s’adressait à la cheftaine du clan adverse comme si elle était son égale. Il l’avait toujours fait, ça avait d’ailleurs un peu rebuté Etoile de Plume la première fois qu’ils s’étaient croisés, mais elle le lui avait pardonné à cause de son jeune âge. Serait-elle moins clémente sur ce point, cette fois ? Finirait-elle par se laisser dépasser par son envie de lui apprendre le respect ?
Revenir en haut Aller en bas
Etoile de Plume
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : Ombre de Nuit
Messages : 131
Date d'inscription : 09/05/2012
Localisation : Ici et là, je vagabonde au gré de mes envie

Profil du Félin
Age du Félin : 37 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Tiens tiens tiens... Mais qu'est-ce que tu fais là ? [PV Etoile de Plume]   Lun 1 Juil - 18:57

Etoile de Plume se pavanait tranquillement dans les plaines. La chef s'était baladé sur son territoire pour s'éclaircir les idées. Rien n'allait bien en ce moment au sein de son clan, et cela rendait la chef un peu en colère. Après avoir longuement nettoyer ses griffes, la chef se leva et se mit tranquillement en chasse. Après avoir attraper deux lapins et pris un merle en chasse, la chef s'arrêta et laissa s'échapper son merle lorsqu'elle sentit l'odeur d'un Clan adverse. Elle n'avait pas sentit lequel encore, mais elle se précipita vers l'odeur. Une attaque ennemie ? Comment osaient-ils ? La femelle se calma cependant quand elle s'approcha. Une odeur qu'elle connait très bien. Patte d'Argent du Clan de l'Eau Vive. Ce chaton était inconscient, complètement fou. Étoile d'Automne devrait faire attention a ses chatons. La femelle s'approcha du chaton qui... Chassait ? Sur ses terres ? Il était vraiment sans gène cet animal. La chatte grise avait sortit ses griffes et observait le chaton qui sursauta en la remarquant. 

Puis comme si c'était tout à fait normal, il s'adressa à elle comme si elle était son égal, ce qui énervas de plus belle la chatte grise.

« Tiens, cela doit bien faire une lune que nous ne nous sommes pas croisés, Étoile de Plume. »


La chatte prit la mouche et feula sur le chaton avec une colère évidente, pelage hérissé et griffes de sorties, une patte levée en signe de menace. Déjà que la chasse sur son territoire ne lui plaisait absolument pas, mais le ton avait employer le chaton était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. En lui crachant dessus, ses yeux lançait des éclairs furieux et ses griffes reflétaient la lumière du soleil. Elle s'approcha du chaton gris.


- Mais tu te crois où, bestiole insignifiante ?! Tu chasse sur mon territoire et tu ose m'adresser à toi comme si j'étais ton amie ?! Tu as oublier qui je suis, où tu es, et nos rangs respectifs !!! Microbe !


Vraiment pas contente la jolie chatte grise et à juste raison. Elle restait en équilibre sur ses 3 pattes à se demandais si elle allait frapper le chaton oui ou non.

________________________________


Merci à Paillou pour le kit ^^

Les étoiles ne sont pas toutes pareil

Spoiler:
 


J'ai reçu une rose de la part de Fleur de Cerise, merci^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tiens tiens tiens... Mais qu'est-ce que tu fais là ? [PV Etoile de Plume]   Mar 2 Juil - 12:45

« Mais tu te crois où, bestiole insignifiante ?! Tu chasses sur mon territoire et tu oses t’adresser à moi comme si j'étais ton amie ?! Tu as oublié qui je suis, où tu es, et nos rangs respectifs !!! Microbe ! »

Le ton était si agressif que les oreilles du chaton se plaquèrent naturellement sur sa tête, et qu’il s’aplatit sur le sol comme pour prendre le moins de place possible. Il avait bien vu les griffes tranchantes de l’adulte luire sous le soleil, au dessus de sa minuscule tête. Il avait bien vu les éclairs de rage briller au fond de ses yeux furibonds, et son poil se dresser sous l’effet de la colère. Il avait entendu les feulements haineux et l’indignation manifeste crachées à son égard. Il changea immédiatement de ton, et sa voix mourut à moitié au fond de sa gorge, pour devenir un minuscule couinement.

« Étoile de Plume... Calme toi, voyons... Je ne suis qu’un chaton... Une bestiole insignifiante, comme tu dis... Un microbe... Tu n’as rien à craindre de moi... Tu ne vas quand même pas frapper une boule de poils sans défense... ?  »

Il ne savait pas si ces pépiements plaintifs suffiraient à attendrir l’adulte, mais il n’avait pas d’autre choix que de tenter le coup. A cet âge peu avancé, les chatons ont malheureusement peu de moyens de défense, en dehors de l’apitoiement. Ce qui l’inquiétait davantage, en revanche, c’était la réaction de son interlocutrice. La première fois qu’ils s’étaient rencontrés, c’était sur le territoire du clan de l’Eau Vive, et elle ne s’était pas montrée aussi féroce quand elle n’était pas chez elle. Les gens pouvaient-ils changer en fonction du territoire sur lequel ils se trouvaient ? Le chaton déglutit, et tenta de nouveau de s’exprimer, un léger tremblement dans la voix qu’il essayait désespérément de masquer.

« Je... Je ne chassais pas... Enfin, pas vraiment. Tu sais, je ne faisais que courser une petite araignée de rien du tout... C’était un jeu. Un jeu de chaton, rien de plus. Je ne t’ai pas privée de gibier, à moins que tu ne manges les araignées... ?  Je pense qu'il n'y avait rien de dramatiquement grave, dans ce geste... Tu ne crois pas que tu réagis de manière un peu... Excessive ? Je sais bien que selon le code du guerrier, tu dois protéger ton territoire de toute invasion ennemie, tout ça... Mais c'est pas tout seul, avec mes deux lunes de vie que je vais t'envahir, tu sais ? »


Bien sûr, cela n’expliquait pas ce qu’il faisait sur le territoire du clan de la Petite Brise, mais c’était un point de vue qui se défendait, et qu’il tenait à exprimer. Il savait la cheftaine trop butée pour réellement l’écouter, mais peut-être qu’à force de raisonner comme un adulte il finirait, à défaut de se faire entendre, par provoquer un peu de calme chez le félin en rage ? Plus il parlait, plus avait de chances qu’elle change un peu d’attitude. Confiant dans ses talents d’orateur, le chaton se redressa un peu, et s’assit timidement, gardant pourtant ses oreilles plaquées contre sa tête. Il n’osait pas regarder l’adulte dans les yeux.

« Hem... En parlait de code du guerrier, tu sais, quand tu es venue sur le territoire du clan de l’Eau Vive pour parler à Étoile d’Automne et que je me suis trouvé sur ton chemin, je ne t’ai pas traitée en ennemie. Je sais bien que je n’aurais pas eu les moyens de te chasser, de toute façon, mais j’ai gentiment fait ce que tu m’as demandé. Alors soit tu as la mémoire très courte, soit tu es la pire des ingrates, et ça, je refuse de t’en croire capable, toi qui es à la tête d’un clan entier. Je te crois droite, et loyale. Je serais très déçu que tu me prouves que je me suis trompé. »

C’est qu’il était plutôt doué pour argumenter, le petit Patte d’Argent, et qu’il savait parfaitement défendre son point de vue. Il craignait d’être encore une fois allé trop loin, et qu’on prenne de nouveau ses paroles pour une insolence éhontée, mais au moins il avait su dire ce qu’il avait à dire, sans trembler. Il avait en lui la force, la volonté, et le courage de mener ses actions jusqu’au bout, et de les assumer. Et si pour cela il devait s’attirer l’antipathie des autres, ou même mourir, eh bien soit. Il préférait cela plutôt que de ne plus être capable de regarder son reflet dans le lac, de honte d’avoir agi avec lâcheté. Sa petite voix de chaton se faisait sérieuse, il baissa ses petits yeux, et repris sur un ton beaucoup plus posé.

« Tu ne me considères peut-être pas comme ton ami, mais moi je ne t’ai jamais considérée comme une ennemie. » « Pas encore... » avait-il ajouté à voix basse, avant de reprendre plus fort. « Tu ressembles trait pour trait à ma mère, comment le pourrais-je ? Au nom de quoi ? Du fait que j’aie été intégré au sein d’un clan dans lequel je ne suis pas né, et que je n’ai pas choisi ? Tu m’excuseras, mais je trouve cela complètement absurde. Alors oui, je suis prêt à respecter le code du guerrier, et je sais que je ne devrais pas être ici. Je n’y serais pas, je n’aurais pas pris le risque de provoquer ta colère, si je n’avais pas eu une excellente raison. »

Il se risqua à jeter un coup d’oeil à son interlocutrice, comme pour vérifier que son attitude avait bel et bien changé, puisqu’elle le laissait continuer à parler sans l’interrompre. Aussitôt, ses oreilles se redressèrent un peu, avant de ployer de nouveau, mais vers l’avant, cette fois, signe chez tous les félins d’une forme de chagrin. Sa voix se fit moins forte, comme si elle avait de la peine à s’extraire de ses babines. Il souffla.

« Selon le code du guerrier que tu respectes et chéris tant, tu ne dois pas ignorer la souffrance d’un chaton, même s’il n’appartient pas à ton clan. Je souffre, Étoile de Plume. J’ai besoin de ton aide... »

Il ne parlait pas d’une souffrance physique, et il n’était pas sûr que le code du guerrier s’applique à une souffrance morale, mais il n’y avait aucune précision dans les textes, et il avait choisi de l’interpréter de la manière qui l’arrangeait. En invoquant le code du guerrier, il jouait sa dernière carte. Il savait que s'il ne parvenait pas à invoquer ses sentiments, c'était la seule chose qui pourrait la faire réagir. C’était une sorte de test. Pourrait-il compter sur cette adulte d’un clan adverse, ou devrait-il faire une croix sur tout ce qu’elle avait le pouvoir de lui apporter ? C’était elle qui avait la réponse. Elle seule.
Revenir en haut Aller en bas
Etoile de Plume
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : Ombre de Nuit
Messages : 131
Date d'inscription : 09/05/2012
Localisation : Ici et là, je vagabonde au gré de mes envie

Profil du Félin
Age du Félin : 37 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Tiens tiens tiens... Mais qu'est-ce que tu fais là ? [PV Etoile de Plume]   Mar 9 Juil - 7:10

La femelle n'était pas restée sourde aux apitoiement du chaton qui lui ressemblait tant. Elle aussi avait été mère, même si elle n'avait plus ses chatons avec elle. Elle avait entendu tant de douleur dans cette petite voix que cela adoucit directement la jolie chatte grise. Étoile de Plume s'approcha du chaton et griffes rentrées, lui posa une patte douce sur le haut de la tête.

- Dis-moi tout, Patte d'Argent...

La chef s'en voulait un peu d'avoir ainsi traiter le jeune chaton. Il ne lui avait rien fait de mal, mais pourtant Étoile de Plume était connue pour la férocité qui l'animait quand il s'agissait de défendre son territoire et surtout son Clan. La chatte grise avait toujours été un peu trop protectrice envers tout ce qui lui est cher. Elle est le genre de chatte à vivre purement et simplement pour son Clan, s'y jeter corps et âme et laisser la vie en le défendant.

________________________________


Merci à Paillou pour le kit ^^

Les étoiles ne sont pas toutes pareil

Spoiler:
 


J'ai reçu une rose de la part de Fleur de Cerise, merci^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tiens tiens tiens... Mais qu'est-ce que tu fais là ? [PV Etoile de Plume]   Jeu 11 Juil - 23:40

« Dis-moi tout, Patte d'Argent... »

Le ton employé par Etoile de Plume était tout à coup si différent que le chaton ne sut pas bien comment réagir, et il eut la chique coupée pendant de longues secondes. Il s'attendait à recevoir un nouveau sermon, voire même peut-être à se faire attaquer, pour s'être aventuré en territoire ennemi avec la certitude que rien ne pouvait lui arriver. Avec une témérité qui frisait le péché d'orgueil, donc. Mais à sa grande surprise, il n'en fut rien. Abandonnant le ton autoritaire et agressif qu'elle avait pris jusqu'à présent, la cheftaine du clan de la Petite Brise avait radicalement opté pour un ton doux, maternel et compréhensif, plein d'une empathie que Patte d'Argent n'avait encore jamais entendue dans cette voix forte et puissante. Il y avait de quoi déstabiliser même le chaton le plus plein d'aplomb. Etait-ce l'argument du code du guerrier qui avait eu cet effet spectaculaire, ou bien Etoile de Plume s'était-elle rendue compte toute seule de la dureté excessive de sa réaction première ?

« Euhm... Eh bien... Comme tu le sais sans doute, Etoile d'Automne m'a sauvé la vie, et c'est la raison pour laquelle j'ai été intégré au sein du clan de l'Eau Vive... »


Le petit avait baissé les yeux, et il avait du mal à sortir ses phrases, comme si elles ne voulaient pas être prononcées. La vérité, c'était que même s'il ne savait plus bien vers qui se tourner, Patte d'Argent hésitait encore à se confier à la cheftaine d'un clan ennemi. Surtout que celle-ci était d'humeur changeante, et que visiblement, ça pouvait basculer d'un extrême à l'autre en une poignée de secondes. Et si ce qu'il avait à dire la fâchait, elle aussi, comme ça pouvait fâcher les adultes de son propre clan ? Il ne savait plus. Il était perdu. Et c'est la patte réconfortante d'Etoile de Plume, en se posant sur sa tête, qui l'encouragea à aller jusq'au bout de son propos. Elle ressemblait tellement à sa mère, et maintenant qu'elle avait quasiment le comportement qu'on pouvait attendre d'une mère, il ne pouvait pas retenir davantage ce qu'il avait à dire. Il était encore tellement jeune. Trop jeune pour conserver en lui tant de mal-être.

« Mais... Je n'arrive pas à trouver ma place au sein du clan. Et encore moins à considérer Etoile d'Automne comme mon père. Oh bien sûr, je ne prétends pas que je mérite mieux, et je sais que je devrais m'estimer heureux d'être encore en vie, et d'avoir une famille pour veiller sur moi, mais... Ce n'est pas ma place. Je n'aurais pas dû être là. »

Il eut un petit rire amer. Ses problèmes devaient paraître bien insignifiants pour une cheftaine de clan qui devait avoir littéralement d'autres chats à fouetter. Il se rapprocha un peu d'elle, les oreilles plaquées en arrière sur sa petite tête. Que pouvait-elle bien faire, à part l'écouter se plaindre ?

« Je... Je veux dire que ça n'aurait pas dû être moi. Etoile d'Automne n'est pas mon père, mais il a des chatons, et il aurait dû s'en occuper au lieu de s'occuper de moi. Ils auraient dû être à ma place. »

Plus il parlait, plus le chaton perdait de son assurance. Un vrai chagrin, profond, se faisait entendre dans sa petite voix encore fluette.

« J'ai rencontré un chaton de ton clan, Etoile de Plume. On se promenait tous les deux, chacun de notre côté, et on est tombés l'un sur l'autre. Elle s'appelle Petite Lumière. Et quand je lui ai appris qu'Etoile d'Automne était ce qui me tenait lieu de père, je crois bien qu'elle m'a détesté. »

Il releva sa petite tête, et plongea ses grands yeux dans ceux de l'adulte.

« Etoile d'Automne est son père. Elle me déteste parce que j'ai pris sa place auprès de lui, sans le vouloir. Elle me jalouse et elle me  hait. Je lui ai volé son père. Je lui ai volé sa place, Etoile de Plume. Je lui ai tout pris, tout ce qu'elle avait toujours désiré, tout ce à quoi elle tenait. Tout. Moi. Qui n'aurais même pas dû être là. »

Il ne pouvait plus se retenir. Son petit visage s'enfonça dans les poils de la patte d'Etoile de Plume, et de petits couinements plaintifs se firent entendre. Désespéré par la gravité de ce qu'il venait d'avouer, le petit être à l'aube de sa vie sanglotait tout ce que son minuscule corps était capable d'évacuer de cette manière. Petite Lumière était sans doute la toute première amie de son âge qu'il avait su se faire. Et savoir qu'il lui avait volé ce qu'elle avait de plus précieux lui était insoutenable. Surtout si la seule chose qu'il avait fait pour cela avait été d'exister, et de s'être trouvé sur la route de la mauvaise personne, au mauvais moment. Il ne se rendait pas compte des ennuis qu'il pouvait attirer à quelqu'un en faisant de telles révélations. Il avait seulement besoin d'exprimer sa souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Etoile de Plume
Membre
Membre
avatar

Double(s)-Compte(s) : Ombre de Nuit
Messages : 131
Date d'inscription : 09/05/2012
Localisation : Ici et là, je vagabonde au gré de mes envie

Profil du Félin
Age du Félin : 37 lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Tiens tiens tiens... Mais qu'est-ce que tu fais là ? [PV Etoile de Plume]   Ven 12 Juil - 14:39

Étoile de Plume ne put qu'écouter, peinée, les paroles du chaton si malheureux. Elle sentait à travers la voix et l'attitude du chaton qu'il était profondément triste. Et la chatte en fut elle-même touchée. Ce n'était plus tellement une chef que le chaton avait face à lui, mais plutôt une mère peinée. Quand elle vit Patte d'Argent caché sa tête dans ses longs poils, d'un geste tendrement et purement maternel, elle invita le chaton à se blottir contre son flanc, le laissant pleurer. La chatte grise le regarda, ses yeux dorés troublés par la douleur. Comment pouvais-t-on laisser un aussi jeune chaton souffrir autant ? La jolie chatte grise resta ainsi très longtemps, ne quittant pas des yeux le petit chat. Combien de temps, ils restèrent ainsi ? Personne ne le sut. Mais, le femelle bougea très peu, juste pour se coucher. Patte d'Argent était la cible de ses yeux dorés, qui ne le quittait pas jusqu'a ce qu'il se soit arrêter de pleurer.

________________________________


Merci à Paillou pour le kit ^^

Les étoiles ne sont pas toutes pareil

Spoiler:
 


J'ai reçu une rose de la part de Fleur de Cerise, merci^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tiens tiens tiens... Mais qu'est-ce que tu fais là ? [PV Etoile de Plume]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tiens tiens tiens... Mais qu'est-ce que tu fais là ? [PV Etoile de Plume]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais qu'est ce que je fais là moi ?
» Mais qu'est ce que tu fais là? (Danny)
» Siri & Callen - Mais qu'est-ce que tu fais là toi ?
» Mes pas me mènent où je le veux. Mais, qu'est ce que je fais ici ? [Sacrifice et Neige Éternelle]
» Mais qu'es-ce que tu fais ? | Feat Valse des Etoiles.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Corbeille :: Le Charnier :: Clan de la Petite Brise-
Sauter vers: