AccueilAccueil  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Eh bien, jeune apprentie, pourquoi n'est-tu pas déjà réveillée ? [PV Nuage Eternel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Eh bien, jeune apprentie, pourquoi n'est-tu pas déjà réveillée ? [PV Nuage Eternel]   Lun 20 Mai - 9:26



Eh bien, jeune apprentie,
pourquoi n'est-tu pas déjà réveillée ?
J'ouvris les yeux. Je me levais doucement de ma litière de feuilles pour faire ma toilette de la tête aux pattes. Sans savoir pourquoi, mon esprit m'avait réveillée à l'aube, ce qui n'était pas dans mes habitudes. Soudain, un flots de souvenir joyeux vint m'interrompre dans mes réflexions.

J'avais été nommée mentor ! Et mon apprentie était... Nuage Eternel. Une jeune chatonne que j'avais souvent remarquée à la pouponnière, qui jouait à combattre ou à chasser des feuilles mortes. Je devais donc commencer l'entraînement aujourd'hui ! Je sortis en trombe de la tanière des guerriers pour m'arrêter au tas de gibier. Je dévorais allégrement une grive bien dodue, puis m'élançais vers l'antre des apprentie tout en me léchant les babines pour faire disparaître la moindre trace de chair délicieuse à souhait. Une fois arrivée devant le rideau de feuilles masquant l'entrée, je chuchotais :

"-Nuage Eternel ! Lève-toi, aujourd'hui commence ton entraînement d'apprentie !"

Puis je m'éloignais pour attendre la novice près du tunnel de fougères masquant l'entrée du camp. J'essayais de contenir mon excitation pour que Nuage Eternel puisse prendre exemple sur moi. Elle arriva enfin près de moi, après avoir elle aussi dévoré une proie sur le tas de gibier. Je ne sut décrypter l'expression de son visage, mais il me semblait qu'elle était aussi excitée que moi. Qui ne l'aurait pas été ? Je lui annonçais le programme de notre journée :

"-Aujourd'hui, nous allons déjà faire le tour du territoire pour que tu te familiarise avec lui. Puis nous allons nous entraîner à la chasse !

Je m'élançais dans le tunnel de fougères, et Nuage Eternel me suivit.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eh bien, jeune apprentie, pourquoi n'est-tu pas déjà réveillée ? [PV Nuage Eternel]   Lun 20 Mai - 14:12




Un réveil difficile.

─ PV Soleil Crépusculaire.

  • AUJOURD'HUI EST UN JOUR SPÉCIAL. J'ignore pourquoi, mais je le sens. Je suis à moitié dans le rêve, et la réalité. Les premiers rayons de soleil viennent me frapper pour me réveiller. Je grogne, battant des cils. Pour une fois, je n'ai pas envie de me lever. Je ne déprime pas, mais je ne veux pas. Je ne peux l'expliquer. Peut-être est-ce dû au fait que d'autres apprentis dorment encore ? Possible. La douceur de leur fourrure, la répétition de leur lente respiration. Tout cela me plonge dans un ennui. Je réprime un soupir, de peur de les réveiller. Je relève la tête, et, au même moment, quelqu'un m'appelle.

    Surprise, je me retourne, les oreilles aux aguets. Puis, je me souviens que maintenant, j'ai un mentor. Fini les apprentissages seuls, fini de s'amuser. Faites place à l'entrainement. Sortant de mon antre, je trottine vers le tas de gibier. Après tout, je n'allais pas partir le ventre vide. Choisissant une proie au hasard, j'évite quand même de prendre les plus grosses. Je préfère paraître raisonnable. Sans mot, je la dévore. Je réfléchis à ma journée. Normalement, je devrais la passer à travailler. Mais cela reste intéressant, et tant que cela ne m'ennuie guère, c'est parfait.

    Je termine mon plat, n'en faisant presque qu'une bouchée. Puis, je me lève, passant ma langue sur mes babines. Mes moustaches ont encore le goût de chair tendre. Je frémis. Délicieusement alléchant. Je souris intérieurement. Il faut que je paraisse neutre à l'idée d'avoir mon premier entrainement. D'ailleurs, sera-t-il aussi excitant que d'avoir travaillé seule ? Je ne préfère pas comparer. Je trottine vers mon mentor, impassible. Son regard pétille d’excitation, même si elle reste stoïque. Soleil Crépusculaire, mmh ? Assez rapidement, je l'observe. Je l'ai déjà croisé plusieurs fois dans le camp. Mais sans jamais lui parler. Il faut dire que je ne suis pas très bavarde. Je n'ai aucun ami. Je ne suis pas douée pour cela. Peut-on dire que Nuage de Présages, apprentie d'un autre Clan, est une amie ? Fort probable. Mais là n'est pas la question. Je préfère me demander si cette guerrière sera, oui ou non, à la hauteur pour pouvoir m'apprendre ce que j'ai à faire. Est-ce de l'arrogance ? Non. Mais un mauvais mentor, fait un mauvais guerrier. Je réprime un nouveau soupir. Il fallait bien que je joue le jeu. Je ne sais comment, mais je fais paraître une lueur d'excitation dans mon regard. J'émet un ronron satisfait. Mais, au fond, je n'ai que faire de tout cela. Je veux juste apprendre. Et non passer du temps sur des idioties de ce genre.

    La féline m'annonce alors ce que l'on compte faire aujourd'hui. Me familiariser avec le territoire ? Je veux bien. Je pense qu'il est normal de les connaître. Même si je les ai déjà visitées. Je vais faire comme si je ne savais rien. Si jamais on apprend que j'ai suivi d'autres apprentis la première fois, on me tuerait. Je me tais donc, gardant ce sourire rêveur aux lèvres. Certes, il est faux. Mais je joue si bien le jeu que personne ne pourrait voir ma véritable identité. Cela pourrait m'ennuyer si l'on y passe la journée. J'espère bien que non. Que va-t-on faire par la suite ? Nous entraîner à la chasse ? Voilà qui est bien plus intéressant. Je frémis. Là, je ressentais la vraie excitation. Mais je ne laisse rien paraître. Je ne veux pas qu'un autre félin comprenne mes émotions, ou sentiments. Je ne veux pas que l'on me connaisse de trop.

    Soleil Crépusculaire s'engouffre dans le tunnel de fougère. Je sors de mes pensées, et pénètre à mon tour dans ce tunnel de feuilles vertes. Je cours jusqu'à la sortie. Une fois dehors, je m'ébroue, afin de démêler mon poil.
Bienvenue chez moi.
A suivre...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eh bien, jeune apprentie, pourquoi n'est-tu pas déjà réveillée ? [PV Nuage Eternel]   Mar 21 Mai - 16:31



Eh bien,
jeune apprentie, pourquoi n'es-tu pas déjà réveillée ?


Je commence par accélérer le pas pour tester mon apprentie, sans trop accélérer, tout de fois. Une foule de questions se bousculent dans ma tête comme un nid de frelons. Arriverais-je à former Nuage Eternel ? Ne serais-je pas trop dure avec elle ? Mes techniques et savoirs étaient-ils assez développées ? Ou, tout simplement, me montrerais-je à la hauteur ? Je n'arrivais pas
à les chasser de mon crâne.
Je m'arrêtais enfin dans une grande étendue d'herbe et de blés dorés par le soleil. Le spectacle était magnifique, surtout lorsque le soleil se lève. J'embrasse les Champs du regard. Je me souvenais de maintes parties de chasse et d'entraînement au combat ici, ainsi que de la douce caresse de l'herbe fraîche sur ma fourrure noire. D'un geste de la queue, je désignais l'ensemble du panorama qui s'offrait à nous, avant d'obligeamment détailler, pour mon apprentie :

"-Voici les champs. Lors de la saison des feuilles vertes, ils constituent un excellent réservoir de gibier, plus que ne pourraient en manger un Clan entier. Mais leur provision est quand même acceptable quand survient la saison des feuilles mortes. Ils fournissent principalement des mulots qui mangent les graines sur le sol."

Au loin, nous distinguions une masse sombre et indistincte. C'est là que nous nous rendons. Les questions sans réponses tournait encore comme des toupies dans ma tête, me taraudant plus qu'une piqûre d'ortie. Mais, en quelque sorte, j'avais un peu trouvé la paix alors que je commençais enfin l'enseignement tant attendu, et tant redouté, aussi. Nous traversâmes les Champs , et je m'arrêtais quelques fois pour questionner Nuage Eternel au sujet des odeurs que nous percevions.
Enfin, nous arrivâmes à la lisière de la forêt. Elle écrasait tout le paysage de sa magnificence. Nous pénétrâmes dans l'enceinte de la forêt par une trouée entre deux arbres ayant visiblement dépassé mille ans. Autour de nous s'étendait à l'infini des rangées et des rangées de pins de couleur vert sombre. Je détaillais :


"-Je te présente la Forêt de Pins. Si tu as trop chaud à la saison des feuilles vertes, viens te refroidir dans leur ombrage ! Ce coin est assez giboyeux, mais pas autant que les Champs. Nous reviendrons plus tard."

Toujours en courant, je sortis de la forêt, talonnée par ma jeune apprentie, jusqu'à arriver près d'un bandeau d'eau bleue clair scintillant au soleil. Une construction de pierre fragile et délabrée enjambait la rivière. Nul ne savait comment il avait réussi à tenir debout si longtemps. Je m'approchais du Pont et lui dit :

"-Ici, c'est le Petit Pont. Ne le traverse jamais, JAMAIS, tu m'entends, avant d'avoir atteint le stade de guerrière. Il peut s'ébouler à tout moment, et étant donné que tu ne sais pas nager...Je repris ma respiration, des visions horribles de chatons noyés dans les eaux de la rivière m'assaillant. Bref, ne viens pas ici toute seule."

Puis je continuais ma route pour m'engouffrer dans la forêt par une entrée différente. Nous arrivâmes à la Clairière, une trouée entre les arbres.

"-C'est la Clairière, c'est là que se dérouleront principalement nos entraînements. Avant toute chose, peux tu me citer les règles du code du guerrier en rapport avec la chasse ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eh bien, jeune apprentie, pourquoi n'est-tu pas déjà réveillée ? [PV Nuage Eternel]   Mer 22 Mai - 20:24




Le territoire.

─ PV Soleil Crépusculaire.

  • EN SORTANT DU TUNNEL, je me rends compte que la féline de jais se tient déjà loin devant. Veut-elle me tester ? Dans ces cas là, je suis partante. Je frémis d'excitation. L'odeur des plantes viennent me chatouiller les narines. Mélangée à celle des fleurs, ou des multiples êtres vivants de ces terres. Je cours vers Soleil Crépusculaire. Elle est plutôt rapide comme guerrière. En ce point-là, elle ne me déçoit pas. Elle m'a lancé un défi. Je le relève sans problème. Je cours si vite que j'ai l'impression de voler. J'ai peur de me prendre une racine, ou alors, une branche. Si cela m'arrivait, je risquais de me faire assez mal. Il faut que je calcule tous mes mouvements. Il faut que je me concentre. Avec ma taille, je suis rapide. Je peux me faufiler partout. Concentrée, j'esquive arbres, et branches mortes. Bien entendu, je suis encore novice en la matière. Je manque de tomber à plusieurs reprises.

    Sans vouloir me vanter, j'excelle plutôt dans l'art de la discrétion. Comment dire ? A force de suivre les autres apprentis en cachette, et de me faire repérer, j'ai appris à me tapir au sol. A rester discrète. A les suivre sans bruit, observant en même temps le sens du vent. Malheureusement, j'ai encore beaucoup à apprendre. Ceci n'est juste qu'une qualité. Elle ne m'aidera ni à chasser, ni à me défendre. Je me suis tant battue pour aller les voir s’entraîner, avant de me rendre compte que mes efforts étaient vains. Cela m'a mis dans une rage folle. Depuis, je parle encore moins. Certains m'adressent la parole. Je réponds poliment. Après tout, je ne vais pas me faire des ennemis dans mon propre Clan. Mais j'ignore encore qui je suis. Des fois, je peux paraître très maternelle. Mais, par moment, je sais que je peux devenir comme folle. Enfin, on ne me reconnait plus. Je ris aux éclats en m'amusant avec des flaques de sang. Du moins, c'est ce que je pense faire. Je ne me suis jamais encore battue. Je suis trop jeune et inexpérimentée.

    Soleil Crépusculaire ralentit. Vais-je réussir à la rattraper ? Au moins, je la suis de près. Je n'arrive pas à atteindre son allure, après tout, elle est plus grande et élancée que moi, mais j'avais pris l'habitude de courir. Mon souffle n'était pas encore haletant. Mais ma respiration s'accélérait peu à peu. En quelques bonds, je rattrape les queues de renards restantes, séparant mon mentor de moi. Postée à ses côtés, j'observe l'endroit qu'elle me désigne de la queue. J'hume l'air. Je prends en compte tous les éléments qu'elle me fournie. Fort heureusement, il y a des choses que j'ignorais encore. Tout comme le fait que les Champs constituent une grosse réserve de gibier. Rien qu'à notre Clan. Mon ventre gargouille. Je n'ai pas faim, mais le seul fait de penser à une montagne de nourriture rend mon estomac bien plus qu'heureux. Je me ressaisis alors que mon mentor s'engouffre dans le Champ. Je la suis afin de ne pas la perdre. Parfois, elle me questionne sur les odeurs qui m'entourent. La plupart du temps, je réponds juste. Mais des fois, c'est assez difficile. Les odeurs se mêlent, s'entrechoquent, se confondent. Cela me donne mal à la tête. Je me retiens de lancer des regards noirs à la guerrière. Elle faisait son travail après tout.

    Nous arrivons dans une forêt. Appelée la Forêt de Pins. Elle est impressionnante, je dois l'avouer. Sans cesser de courir, j'hume l'air. Cette fois-ci, ce n'est pas un ordre de mon mentor. Je le fais de mon propre gré. J'aime cette odeur. Je voudrai rester plus longtemps, mais la féline de jais prend de l'avance. Je ne dois pas la perdre de vue. A moins que je veuille la retrouver grâce à mon odorat. Vu le mal de tête que j'ai en ce moment, mieux vaut éviter. Je sais que ce n'est que passager. Je ne m'attarde donc pas dessus, et ignore cette douleur. Elle est loin d'être très intense. Nous sortons de la forêt. Mes pattes commençaient à me faire mal. Nous ne nous sommes pas vraiment reposés. Je ne saigne pas. Mais cela reste douloureux. Je voudrai au moins faire une petite pause. Je ne suis pas une guerrière expérimentée ! Mais je me tais. Plus j'aurai mal, plus mon entrainement sera efficace. J'halète. Depuis combien de temps courons-nous ? Je l'ignore. Et j'essaie de ne pas y penser. Ainsi, j'oublierai peut être le fait de courir ?

    Soudain, nous arrivons à une petite rivière. Je l'observe. L'eau scintille sous ce soleil de plomb. La chaleur n'est pas intense, mais il me prend une envie de boire. Je frémis. Je n'aime pas l'eau. Du moins, ce n'est pas quelque chose qui me rassure. J'évite de trop m'en approcher. Un maigre pont se tient encore là. J'ai du mal à croire qu'il soit encore debout malgré les intempéries. Mon mentor parle. Elle m'explique qu'il ne faut jamais le franchir. Enfin, tant que je ne suis encore qu'une apprentie, je n'y ai pas droit. D'ordinaire, je n'aime pas les ordres. Mais là, elle a raison. Je ne compte pas m'y aventurer avant longtemps. Quoique peut être un jour. Je vois dans le regard de la féline qu'elle a dû voir d'autres chats sombrer dans le sommeil infini en tombant de ce pont. Je ne dis rien. Par respect peut être. J'aurai pu soupirer d'ennui.

    La guerrière reprit la route. Je la suis sans mot. Depuis le début, je ne parle que peu. Je préfère apprendre. Je pose des questions utiles. Même si là, je n'en ai pas. Je bois ses paroles. Enfin, je me méfie légèrement. Je ne suis pas en extase devant mon mentor. Je ne dois pas l'être. Je dois l'écouter, tout en réfléchissant au vrai, et au faux. Je n'ai confiance en personne. Et encore moins en un chat d'un autre Clan. Une rayon de soleil vient me frapper le visage. Je devine que nous sommes sorties de la forêt. Nous voilà donc dans la Clairière. Et Soleil Crépusculaire me prise au dépourvue avec sa question. Je réfléchis un moment :

    « Eh bien, commencé-je, un guerrier ne doit chasser que sur son territoire. Et c'est grâce au Clan des Etoiles que nous avons des proies, et de quoi nous remplir nos estomacs. »

    Je n'aime pas le par coeur. Je préfère tout dire à ma façon. C'est plus facile à retenir.
Bienvenue chez moi.
A suivre...



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eh bien, jeune apprentie, pourquoi n'est-tu pas déjà réveillée ? [PV Nuage Eternel]   Jeu 30 Mai - 17:12





Eh bien, jeune apprentie,
pourquoi n'es-tu pas déjà réveillée ?


Je voyais que Nuage Eternel réfléchissait intensément pour ne pas me décevoir. Je la comprenais très bien. Aucun apprenti n'avait envie de décevoir son mentor, qui plus est le premier jour de son entraînement. Je me souvint avec émotion du mien. Garde la tête haute, et comporte toi bien. C'était ma devise. Mon apprentie me répondit :

« Eh bien, un guerrier ne doit chasser que sur son territoire. Et c'est grâce au Clan des Etoiles que nous avons des proies, et de quoi nous remplir nos estomacs. »

Ce n'était pas les termes exacts des clauses du code du guerrier. Et alors ? Elle avait tout transformé à sa façon, et c'est ce que j'aimais. Je ne voulais pas pour apprentie une petite machine robotisée ayant appris par cœur le moindre petit détail du code du guerrier. Je n'osais pas imaginer ce qu'elle deviendrait alors plus tard. Dans ma jeunesse, j'avais moi aussi été comme ça, et je l'était restée encore aujourd'hui. Mon mentor avait été très compréhensif en ces temps bénis, et je comptais me montrer à la hauteur et faire la même chose pour Nuage Eternel. Pour lui montrer mon assentiment, je hochai doucement la tête avec un grand sourire approbateur, en lui répondant d'une voix douce :

"-Très bien, Nuage Éternel. Nous allons donc partir chasser dans cette Forêt de Pins. Je vais te montrer la position du chasseur, malgré que je pense que tu la connais de longues lunes passées dans la pouponnière.

En même temps que je prononçais ces paroles, je m'aplatis au sol d'un geste fluide et rabattis ma queue entre mes pattes pour ne pas qu'elle effleure accenditellement une fougère et signale ma présence à ma proie. Je lui conseillais quelques positions pratiques et la corrigeais quelques fois. Puis je m'enfonçais de nouveau dans la Forêt de Pins, suivi par le martèlement régulier des pas de Nuage Eternel, résonnant à mes oreilles comme une douce mélodie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eh bien, jeune apprentie, pourquoi n'est-tu pas déjà réveillée ? [PV Nuage Eternel]   Mar 18 Juin - 12:32




Les positions de chasse.

─ PV Soleil Crépusculaire.





  • EN LA VOYANT HOCHER LA TÊTE, je devine que j'ai vu juste. Je souris. Oui, j'aime avoir raison. J'utilise toujours mes propres mots. Je fais tout par mes propres moyens. Je ne sais comment, ni pourquoi, mais j'aime que l'on approuve ce que je dis. La réaction de Soleil Crépusculaire me fait plaisir. Mon sourire reste innocent. Mais je jubile intérieurement. Je suis ravie. Est-ce sadique de vouloir cela ? De se sentir supérieur à son mentor ? Non, je ne devrai pas. Je devrai lui laisser une chance. Elle me demande alors de la suivre. Nous allons nous entraîner  n'est-ce pas ? Je vais enfin pouvoir chasser ? A vrai dire, c'est ce qui me tarde le plus. Être utile au Clan. Avant, on m'ignorait. On me laissait dans mon coin. Après tout, je ne savais rien faire. Je ne servais à rien. J'étais seulement une bouche de plus à nourrir. 

    Je suis la féline de jais jusqu'à la Forêt de Pins. Encore courir. Toujours courir. Mais bon. C'est cela la vie d'un sauvage. C'est vivre ou mourir. Rien n'est joyeux. Pour trouver le bonheur, il faut le chercher. Il ne viendra pas à vous ainsi. Avant de pénétrer dans cette forêt, mon mentor s'est aplatis au sol en rabattant sa queue entre ses pattes. Je me suis demandée ce qui lui prenait. Ce qui lui arrivait sur le coup. Battant l'air de ma queue, je voulais qu'elle se relève et qu'elle m'explique. C'est comme si, en pleine course, je me mets à rouler sur le sol. Je réprime un soupire. Elle m'avait prévenue. Elle voulait me montrer la position du chasseur. Oui, mais pourquoi la queue entre les pattes ? J'étudie bien sa position afin de pouvoir la reproduire. J'essaie de comprendre chacun de ses mouvements. A nouveau, je bas l'air de ma queue. Cette dernière passe dans un buisson et le fait bouger. Je fais volt-face. Je viens de comprendre pourquoi il fallait la garder entre les pattes. Intéressante technique. Ma chère Soleil Crépusculaire, tu ne sembles pas si inutile que cela. Un sourire se dessine alors sur mes babines.

    J'imite la position de mon mentor tant bien que mal. Autrefois, j'avais essayé d'imiter les autres apprentis. Mais sans guerrier pour me corriger, j'ai vite abandonné l'idée. Je revenais au camp bredouille. Et je devais m'occuper des Anciens. Bien entendu, je gardais ce sourire aux lèvres. A moins d'avoir envie de voir ces félins me détester. Non, il fallait que je joue le jeu. Que je garde cette bonne humeur. Que je leur apporte un peu de jeunesse dans leur vie. Je suis ravie de me voir un peu plus utile qu'avant. Mon prochain objectif est de devenir guerrière. Je servirai mon Clan comme il se doit. Je le protégerai. Je ferai en sorte que ceux qui pénètrent sur mon territoire aient une bonne raison de le faire.

    En ce temps-là, j'ignorai encore mon vrai penchant pour le sang. J'ignorai toutes les horreurs que mes griffes pourraient produire. J'ignorai toutes les folies de la guerre. J'ignorai ce que je pourrai faire. Ce que je pouvais faire. Ce qui me plairait de produire. J'ignorai aussi que les sentiments sont plus importants. Je secoue la tête. Mon mentor court, et s'enfonce dans la forêt. Je le suis le plus rapidement possible. Je sais qu'elle entend mes pas. Je sais qu'elle m'entend marteler le sol. Que se passerait-il si je devenais soudainement discrète ? Si je courais silencieusement ? J'aimerai bien voir sa réaction. Si maintenant, elle ne m'entendait plus. Mais l'heure n'est pas de jouer. Un autre jour, peut-être. J'accélère le pas, et me retrouve à courir aussi vite que Soleil Crépusculaire. Après tout, j'ai l'habitude de courir depuis que je suis en âge de rester sur mes quatre pattes. Je la regarde du coin de l'oeil. Elle court vite.


    [HS : Désolée. Avec les révisions, je n'ai pas pu répondre plus tôt. Donc, c'est un peu court..]

Bienvenue chez moi.
A suivre...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eh bien, jeune apprentie, pourquoi n'est-tu pas déjà réveillée ? [PV Nuage Eternel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eh bien, jeune apprentie, pourquoi n'est-tu pas déjà réveillée ? [PV Nuage Eternel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eh bien, on sait pourquoi je suis ici...
» Lord Voldemort (finie)
» Le loup se dit : « Voilà un met bien jeune et bien tendre ! Un vrai régale ! » [Feat. Emy]
» Pourquoi faut-il que ces apprentis turbulents fassent tant de bêtises...? | Nuage Eternel
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Corbeille :: Le Charnier :: Clan des Arbres-
Sauter vers: