AccueilAccueil  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?   Sam 4 Mai - 8:46

J'écoute, j'écoute la forêt. J'écoute les arbres, les fleurs, la terre, l'eau qui ruisselle imperturbable. Je sens le vent qui me caresse, et qui secoue les feuillages. Un douce mélodie, celle de la forêt se propage dans tout mon être. Cette berceuse qui m'appelle et me parle. Je sens le vrombissement des eaux tumultueuses qui se jettent avec fracas avant de couler, avec plus de sérénité. Je soupire. Cette ambiance si paisible m'entraine. Allongée sur un tapis de mousse, contre un arbre, je soupire encore. Avant, il n'y a pas tellement de temps, je venais ici, mais pas toute seule, avec ma mère. Si je me fais attraper, je risque de me faire disputer par les reines qui risquent de s'inquiéter pour un rien. Elles n'ont pas de temps pour moi, alors que Maman en avait autant que je le souhaitait. Je ne me faisais jamais gronder avant, maman et moi faisions les bêtises ensembles ! Je ris, ce souvenir doux me rend joyeuse. Je n'ai pas d'images mais les sons et les sensations me suffisent. Je lève la tête vers le ciel, cette chose qu'elle admirait tant, j'hume l'air. Il fait beau aujourd'hui. De ses rayons, le soleil réchauffe mon pelage. La température en parfaite, j'ai très envie de me rendormir. En ce moment, je fais comme les anciens. Je radote toute la journée, en essayant d'imaginer les choses si elles s'étaient passées comme je le souhaitais. Je dors, je mange, je bois, et je fais ma toilette. Je crois que je suis déprimée. Cette mort pèse si lourd sur mon cœur... Je ne suis pas très loin de l'endroit ou sont enterrés les chats. C'est pour ça que j'ai choisi cet endroit, car on peux y sentir la paix qu'on gagné tout ces félins. Mon avenir me parait si troublé, je soupire encore. Jamais je ne pourrais être une guerrière à part entière ! Peux être que je pourrais devenir Guérisseuse ? Plume Mystique n'as pas encore d'apprenti. Mais, cette vie coupée de tout vouée aux autres, est-ce vraiment ce que je désire ? Le vent souffle, bien plus fort qu'a l'accoutumée. Les arbres sont violemment secoués, les feuilles bruissent. Puis tout s'arrête, et recommence, doucement. Alors je perçois sous mes pattes, une démarche. Un petit trop, gracieux, léger, presque fantomatique tant il est imperceptible. Ce doit être l'une des reines, qui m'as retrouvée. Mais le problème, c'est que je ne reconnais pas cette façon de marcher. Je n'ai jamais sentit pareille façon de se déplacer auparavant. Les oreilles dressées, je guette le moindre indice. Le vent m'apporte seulement l'odeur du clan de l'Eau Vive, rien d'alarmant. Je crois que c'est une femelle, je ne suis pas sûre, mais un mâle ne se déplacerais pas ainsi, si ?! Roulée en boule, je ne bouge pas, alors finalement le félin arrive. J'ai raison c'est une femelle.. Elle dégage les parfums de la forêt, l'odeur douce des fleurs écloses plutôt. Je regarde dans sa direction, je penche le tête intriguée. Je ne peux pas mettre de nom précis sur cette odeur, et cette silhouette. Mais elle est de mon clan. Je suis tout de même un peu méfiante.
-"Qui est-tu, je ne reconnais pas les senteurs que tu dégage.
Revenir en haut Aller en bas
Poison Versatile
Admine Poisse
« Les Destins changent.. »

avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Nuage E', Poisse, Songe Ephémère Lueurs, Naissante ou Plit.
Messages : 388
Date d'inscription : 09/11/2012
Localisation : Près de la cascade, à regarder les nuages de mousse de l'eau, qui ondule doucement avec le vent.

Profil du Félin
Age du Félin : 22 Lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?   Sam 4 Mai - 15:37

Alors que je m’en allais chasser, en solitaire ou bien accompagnée, selon les personnes que je croiserais en chemin, m’étais-je dis, on m’arrêta. Comme toujours, on avait à peine demandé mon aide que je l’offrais, peut être trop vite, mais qu’importe. C’était une des reines. Elle me demandait de bien vouloir trouver la petite fugitive, que je connaissais sous le nom de Petite Apogée. Je n’avais pas eu l’occasion de lui parler, mais je savais que sa mère était morte il y à peu.. Une très bonne guerrière qui avait maintenant rejoins le clan de nos ancêtres.. Bien que je n’aie jamais vraiment été proche d’elle, sa perte m’avait faite mal au cœur. Oui, je prends sans doute trop mon clan pour ma famille.. Je soupirais, en pensant que, de toute façon, je n’avais plus qu’eux ou presque comme famille. Evidemment, la chose me satisfaisait, car, de toute façon, comment aurait-elle put évoluer, changer ? Je ne connaissais pas d’autres situations que la mienne, l’autre.. Datant trop pour être restée intacte dans ma mémoire, bien que, au contraire.. Certains souvenirs le soient.. A jamais. Je chassais ces mauvaises pensées, après tout, pas besoin de me miner le moral, Petite Apogée doit être bien assez morose, du moins, je le suppose, je ne peux évidemment pas le savoir ou en être sure. Si je positivais, un peu, pour changer ? Et voilà que je me lance dans une longue liste de choses plus ou moins joyeuse, dans l’espoir d’inverser ma tendance maussade. Mais, si bien partie dans ma lancée, j’ai bien du mal, et m’occupe donc à suivre les traces de pas et l’odeur de Petite Apogée, que j’ai sentis dans la pouponnière.
Assez rapidement, je la retrouve. Elle s’est bien éloignée du camp, bien qu’elle ne soit pas plus loin que la forêt verdoyante. Je la vois, petite chatte noire et blanche, come endormie sur de la mousse, au pied d’un arbre. Je m’approche en la voyant, souriant presque au doux sourire que ces lèvres portent, mais bientôt, celui-ci s’affaisse, et je pense que c’est mes pas qui l’ont alertés. Son museau se relève tandis que ses petites oreilles écoutent et voient pour ces yeux. Petite Apogée me parait méfiante et, sans bouger, gardant sa position, en boule, dit ;
- Qui est-tu, je ne reconnais pas les senteurs que tu dégage.
Aussitôt ou presque, je me charge de lui répondre, en m’asseyant à côté d’elle, assez prêt pour qu’elle puisse sentir mon odeur distinctement et sentir mes mouvements, qui obligatoirement créeraient une légère brise qu’elle pourrait sentir sans trop de soucis.
- Bonjour Petite Apogée. Je suis Poison Versatile. C’est normal que tu ne reconnaisses pas mon odeur, nous n’avons jamais eu d’occasions de parler ensemble.
Et j’attends ensuite sa réponse, en profitant pour regarder le paysage vert, à l’ombre du grand arbre, ma queue remuant légèrement avec les ondulations impalpables du vent.

________________________________
Merci à Wing pour cette signa sublime~
Autres Signatures..♥:
 



Dernière édition par Poison Versatile le Sam 4 Mai - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?   Sam 4 Mai - 16:57

Elle s'approche plus près, s'allonge à mes côtés. Tout semble naturel dans ses gestes, comme si nous nous connaissions depuis toujours. Mais, je ne la connais pas, même si elle fait partit de mon clan. Après tout, en quoi discuter avec une chatonne aveugle pourrait bien être utile. Ses mouvements son lents, fluides, légers comme je l'imaginais. Mes yeux se posent sur elle, sans la voir, je la regarde. Poison Versatile? Je n'ai jamais entendu pareil nom dans le clan de l'Eau Vive. A vraie dire, je crois qu'à part le nom de ma mère, je n'ai jamais rien entendu. Elle est installée près de moi, tout près, elle ne dit rien. Elle est si près, que je sens le moindre de ses mouvements, si près, que la chaleur de son pelage m'envahis. Sa présence à quelque chose de rassurant, de rayonnant. Elle semble détendue. Je pensais qu'elle me gronderais avant de me faire rentrer au camp de force. Mais rien de tout cela ne se passe. Comme les eaux d'un grand lac, imperturbable elle semble être mon reflet. Je ne peu empêcher mes yeux aveugles de se poser sur elle. Je ne sais pas vraiment ce que je fixe, mais je crois qu'elle me rend mon regard. Je luie demande.
-" Tu n'as pas l'intention de me ramener au camp Poison Versatile ? Pourtant, c'est pour cela que tu est venu me chercher. Habituellement, ils envoient Rose d'Été, pourquoi pas aujourd'hui ?
Je me colle un peu plus contre l'arbre, car le contacte de son pelage m'est trop familier, trop douloureux. Ça me fait trop mal de penser, que n'importe qu'elle fourrure pourrais remplacer ma mère, la seule chose perdue qui me manque. Je me sens seule, alors que nous sommes deux, allongées dans cette forêt au vent capricieux. Je lui demande encore.
-" Ca fait quoi de parler à une chatte aveugle ? C'est repoussant ? Je suis sale ? Est-ce que parceque Spectres Apocalyptique est morte, je suis moins importante aux yeux de mon clan, moins belle, moins désirable ? Cela poses-t-il vraiment un problème que je sois aveugle ? Je suis née dans le clan, pourtant, ma place ne semble pas se trouver parmis vous. Ou dois-je aller pour me sentir bien, le sais-tu Poison Versatile ?
Je n'ai pas de réponse, alors, elle en as peux être. Car après tout, tant de regards étranges aux pensées sombres se posent sur ma fourrure, m'as-t-elle déjà fixée ainsi ? Ses yeux d'un calme imperturbable e semblent pas capable d'un tel acte. Mais qui sais ce qui est vraiment enfoui dans le coeur des chats ?
-" Connais-tu, la douleur que cause la perte de l'être qui as le plus compté dans ta vie, aussi court soit-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Poison Versatile
Admine Poisse
« Les Destins changent.. »

avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Nuage E', Poisse, Songe Ephémère Lueurs, Naissante ou Plit.
Messages : 388
Date d'inscription : 09/11/2012
Localisation : Près de la cascade, à regarder les nuages de mousse de l'eau, qui ondule doucement avec le vent.

Profil du Félin
Age du Félin : 22 Lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?   Lun 6 Mai - 15:08

Petite Apogée me regarde ensuite, du moins semble vouloir le faire, me montrant ces fascinantes pupilles vertes. D'un vert si pale qu'il en est presque translucide. Et, si cette teinte n'avait pas montrée que la petite était aveugle, j'aurais put la qualifier de belle, d'unique. Car, même si la teinte est atténuée, pas très foncée, le regard en est hypnotisant, pénétrant. Je me demande à quoi peut-elle bien penser, et sourie; elle à bien choisie son coin, la mousse est duveteuse, confortable, et le léger vent est bienvenue, ébouriffant gentiment les pelages. Au moment où je ne m'y attends pas, elle déclare;

- Tu n'as pas l'intention de me ramener au camp Poison Versatile ? Pourtant, c'est pour cela que tu est venu me chercher. Habituellement, ils envoient Rose d'Été, pourquoi pas aujourd'hui ?

Je suis contente qu'elle me parle, mais je la vois qui se recule, et je me demande si je lui fais peur, si elle supporte ma présence, et vais pour lui répondre, quand elle ajoute;

- Ça fait quoi de parler à une chatte aveugle ? C'est repoussant ? Je suis sale ? Est-ce que parce que Spectres Apocalyptique est morte, je suis moins importante aux yeux de mon clan, moins belle, moins désirable ? Cela poses-t-il vraiment un problème que je sois aveugle ? Je suis née dans le clan, pourtant, ma place ne semble pas se trouver parmi vous. Ou dois-je aller pour me sentir bien, le sais-tu Poison Versatile ?

Là, je suis vraiment surprise. Choquée même. Pense-t-elle vraiment tout ça ? A-t-elle si peu de considération pour nous, son clan, en pensant que nous sommes tous identiques ? Que les deux-trois imbéciles qui osent lui donner ces sentiments ne mérite pas son attention, notre attention. Mais, alors que je me prépare à lui répondre, elle continue;

- Connais-tu, la douleur que cause la perte de l'être qui as le plus compté dans ta vie, aussi court soit-elle ?

Cette dernière question me fais baisser la tête, une vive douleur m'étreignant au niveau du cœur. Mes yeux me picotent doucement, et je les clignes plusieurs fois, chassant rapidement ce malaise passager, avant de faire un rapide tri de mes idées, pour lui répondre complètement.

- Petite Apogée.. Si je suis venue ici, c'est parce qu'on s'inquiète pour toi, les reines te cherchaient. Mais nous ne sommes pas pressées, tu peux encore rester ici un moment si tu veux, nous rentrerons plus tard, nous avons le temps.

Je finis ma phrase, un petit sourire aux lèvres, avant de m'étirer, et de poursuivre, ne souriant plus, cette fois ci, et en changeant de ton, le sujet étant plus sérieux.

- Non, Petite Apogée, tu n'es ni salle ni repoussante. Je ne vois pas la différence entre toi et quelque autre chaton. Tu es aveugle, oui, mais ça ne doit en rien te rabaisser ou modifier le comportement des autres vis à vis de toi, oui, on doit ou devra parfois t'aider un peu, mais ce n'est rien, tu es comme tout le monde, et tu mérite d'être respectée comme tous. Et.. sache que tu n'es pas moins importante que quiconque aux yeux du clans, d'Etoile d'Automne ou moi. Le fais que tu sois aveugle ne te fais pas perdre ton intelligence ou ta beauté. Et crois-moi, tu es jolie. Ta silhouette est fine, comme ton museau, et tu as de belles tâches sur ton pelage.

Je fais une pause rapide, regarde ses yeux verts, et poursuis, sans que ma voix ne baisse d'un octave.

- Non. Vraiment, que tu sois aveugles est le dernier des problèmes. Mais vois-tu, que tu te sente à part, comme ça, c'est un problème. Et je pense que.. Pour te sentir bien, tu n'as pas besoin d'aller loin, ta place est parmi ton clan, avec nous. Il faut juste que tu restes toi-même, et que les autres apprennent à accepter ta différence. Mais non, ce ne doit jamais être un problème.. S'il y à quoi que ce soit, si certains se moquent de toi.. que je les voient, ils comprendront vite ce qu'il est opportun de dire ou de faire. Je ne laisserais pas deux-trois chats te rendre la vie dure, plus dure que la vie peut déjà l'être.

J'espère l'avoir satisfaite sur ce point là, car.. étant lieutenante, je ne peux me décider à laisser de telles injustices se faire. Comment peut-on la regarder de travers ou même faire quoique ce soit contre elle ! J'en feulerais presque tant ces comportements primitifs et irréfléchis m'agacent. Puis, après avoir regardé le ciel, et fermé un court instant les yeux, j'inspire, et, toujours en la regardant, répond à sa dernière question, qui me fais et me rappelle tant de peines.

- Oui, je connais ça.. On peut même dire que, de ce point de vue là, j'ai été gâtée..

Je baisse ensuite la tête, et re-pense à ceux qui avaient été ma famille, dans une vie qui me semble si lointaine.. Puis, sans m'en apercevoir, mon regard dérive et tombe sur une apparition, je vois mon frère, dans ces yeux-là, avec ce pelage-là.. L'un était gris, l'autre était blanc, comme moi, des tâches de noirs en plus. Et ces yeux, évidemment, était verts, alors que ceux de mon autre frère étaient jaunes. Je n'ai même pas le temps d'être surprise que la brume de mes pensées se dissout, et que je m'en rends compte, qu'en fasse de moi, ne se trouve pas de fantôme, mais la chatonne, Petite Apogée, qui lui ressemble tant que j'en confond la réalité avec la mienne, celle de mes pensées. Je secoue ensuite la tête, et quand je reviens vraiment à moi, tout est normal, le vent à juste diminué, ne restant plus qu'une caresse passagère.

________________________________
Merci à Wing pour cette signa sublime~
Autres Signatures..♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?   Mar 7 Mai - 19:46

Une once de tristesse la traverse. Si courte, mais si intense que je la ressent au plus profond de moi. Sa détresse dans cet instant si court fut si grande, que je pleure presque. Sa réponse est pourtant douce, légère, comme si cette sensation n'avais été qu'imagination. Nous avons le temps. C'est vrai que je ne veux pas partir tout de suite. Je me sens si bien, ici, près d'elle. Sa voix cristalline résonne, elle n'est pas dure, elle n'est pas sévère, elle est juste sincère et assurée. Elle ne prononce que ses certitudes. Ses paroles se répercutent, font écho en moi. A sa réponse, la confiance qu'elle place dans ses paroles, toute cela me réchauffe. Comme un tendre soleil qui annoncerais le renouveau d'une forêt enneigée. Elle fait fondre mon cœur, mais peurs, mes incertitudes. Je bois ses paroles, comme la plus pure des eaux. Comme si elle me transmettais un message du clan des étoiles. Je ne sais comment exprimer tout ce que je ressent. Alors mon visage reste impassible. Mais mon cœur bat. Je suis jolie ! Elle me trouve jolie ! Seule ma mère m'avais dit ces mots. Je l'écoute, comme j'écoute la terre, le vent, les arbres, comme j'écoutais ma mère. Je grave chaque accent de sa voix, chaque mot, chaque pause.
Elle s'arrête un instant de parler, puis reprend avec un ton différent, un ton plus dur. Mais je comprend que cette dureté ne m'est pas adressée. Je sens en elle une colère, une colère noire, une colère qui n'est pas sale. Elle ne réclame pas de sang, pas de vengeance. Elle est juste profondément outrée, déçue, horrifiée. Je me sens bien. Car maintenant j'ai l'impression que je peux reposer mes épaules quelques instants, car je crois en ce qu'elle me dit. Je m'y accroche, comme si je luttais contre la mort. Je me rend compt que je ne suis plus seule, qu'en fait, tout le monde n'avait pas détourné les yeux après la mort de ma mère. Je ne gardais que les mauvaises choses, sentait que les mauvais regards. Je me suis moi même enfremée dans une solitude froide, jalouse, qui se voulait protectrice.
J'entends ses derniers mots, ceux là, ceux qui semblent la faire souffrir. Je suis bête, je n'aurais pas dût poser pareille question. Puis elle commence à me fixer de façon étrange, secoue la tête, et se ressaisis. Je déglutit, alors ces larmes retenues depuis si longtemps coula à grandes eaux. Mes joues s'inondent. Je détruit cette distance que j'avais moi même installée. J'enfonce mon museau dans sa fourrure. Je suis mélangée entre sanglots et ronronnements. Je me moque d'être ridicule, idiote, parceque je sais qu'elle ne le pensera pas. Alors je m'excuse. Je lui demande pardon, pardon de lui avoir demandé pareilles réponses à propos de sa famille. Je suis si indélicate.... Je reste le visage protégé du monde extérieur par sa douce fourrure encore quelques instants, à pleurer de toute mes forces. Je relève la tête et la remercie.
-" Merci, personne ne m'avait jamais répondu avant. Je me suis enfermée toute seule dans ma propre tristesse en pensant que tous les chats me porteraient des regards mauvais. Mais je me suis trompée, je n'ai pas pensé que notre histoire, notre attitude, n'étaient pas la même pour tout les membres d'un clan, pour tous les chats de la forêt. Mais c'est si dur, tellement dur de se dire que l'on est différente, que on ne peux pas faire comme les autres. Se dire que l'on dépend de la bonne volonté de chacun pour manger, dur quand on as confiance en personne. Je ne voulais pas t'embarrasser, je suis désolée, et en même temps, je te remercie. Car avec moi tu as été franche, toutes t'es paroles étaient sincères. Tu m'as même dit que j'étais jolie !
Je ris, bêtement mais je ne peux m'en empêcher. Je suis si contente, si heureuse, tellement comblée. Je reprend joyeusement, mes larmes stoppées.
-" Au début, je pensais, je craignais que quelqu'un soit capable de remplacer ma mère. Alors je m'éloignais, parceque je ne veux pas l'oublier. Mais j'ai bien réfléchit, et je me suis rendue compte que personne ne pouvais remplacer qui que ce soit.
Je m'arrête. Et je recommence, une question me trottant dans la tête.
-" Est-ce que les morts peuvent revenir à la vie ?... Et... est-ce que j'ai un avenir dans le clan ? Je ne pourrais jamais devenir guerrière, et je ne suis pas sûre d'être assez sage et intelligente pour devenir guérisseuse. Après tout, nos ancêtres ne me parlent jamais, je n'ai aucun don....
Revenir en haut Aller en bas
Poison Versatile
Admine Poisse
« Les Destins changent.. »

avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Nuage E', Poisse, Songe Ephémère Lueurs, Naissante ou Plit.
Messages : 388
Date d'inscription : 09/11/2012
Localisation : Près de la cascade, à regarder les nuages de mousse de l'eau, qui ondule doucement avec le vent.

Profil du Félin
Age du Félin : 22 Lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?   Dim 12 Mai - 11:59

A chacun de mes mots, je vois son visage qui se modifie, très légèrement, mais à la fin, je vois une ombre qui s'éloigne, qui s'évanouie, laissant le doux visage de Petite Apogée lumineux, pleins de vie et plus heureux, si bien que, moi aussi, je suis émue, mon sourire s'agrandit, et je suis bien plus heureuse, plus joyeuse, je me dis que si je peux l'aider, je le ferais, qu'elle le mérite, si gentille qu'elle est !
A la fin, au moment fatidique où elle m'entendit parler de.. Ma famille, sans qu'elle le sache vraiment, un air si triste s'imprima sur ses traits ! J'en vais la gorge serrée, mais ce n'était encore rien, car peu de temps, après, Petite Apogée déglutit, difficilement, je suppose, vu que je ne l'aurais surement pas entendu sinon, et, avant que je ne puisse esquisser un geste vers elle, la petite chatte se met à pleurer, des perles d'eau dévalent son visage, pour finir au sol, et elle se colle contre moi, fourre son museau dans mon pelage blanc, et je me rapproche, ma queue se déposant doucement sur son dos. Je veux qu'elle sache que je suis là, qu'elle n'est pas seule, et ne le sera jamais, qu'elle peut compter sur moi ou quelqu'un d'autre, qu'elle n'a qu'un pas à faire. Petite Apogée ronronne doucement, tandis que son corps est secoué de soubresauts, de sanglots, puis entrecoupées à travers ses larmes, je l'entends qui s'excuse, qui me demande de lui pardonner, elle s'en veut de m'avoir fait parler de ma famille, de mes morts, et, moi, je lui murmure que ce n'est rien, qu'elle n'a pas à se trouver indélicate, qu'elle est justement des plus attentionnées, qui aurait voulu en savoir plus sur moi ? Ce chat ne court pas la forêt. Après d'autres sillons salées sur son visage, ses yeux verts submergés par les flots de sa tristesse, son visage enfouis parmi mon long et touffus pelage blanc, j'attends qu'elle se calme, qu'elle extériorise tout ça, et bientôt, sa tête se relève doucement, puis elle me dit;

- Merci, personne ne m'avait jamais répondu avant. Je me suis enfermée toute seule dans ma propre tristesse en pensant que tous les chats me porteraient des regards mauvais. Mais je me suis trompée, je n'ai pas pensé que notre histoire, notre attitude, n'étaient pas la même pour tout les membres d'un clan, pour tous les chats de la forêt. Mais c'est si dur, tellement dur de se dire que l'on est différente, que on ne peux pas faire comme les autres. Se dire que l'on dépend de la bonne volonté de chacun pour manger, dur quand on as confiance en personne. Je ne voulais pas t'embarrasser, je suis désolée, et en même temps, je te remercie. Car avec moi tu as été franche, toutes t'es paroles étaient sincères. Tu m'as même dit que j'étais jolie !


Après ces mots, un petit rire, doux et enfantin la prend, et un soulagement indicible s'empare de moi, la voir joyeuse, ses larmes taries est un bon dans le temps, quand mon frère riait, d'un rire plus grave et plus fort, mais la ressemblance est tout de même présente, et je l'imagine à cet instant, riant de me voir si sensible et fragile, lorsque, petit, on jouaient ensemble.. Je reviens vite à la réalité, ne pouvant m'empêcher de trouver les différences, de les trouver finalement opposée ou presque.

- Au début, je pensais, je craignais que quelqu'un soit capable de remplacer ma mère. Alors je m'éloignais, parceque je ne veux pas l'oublier. Mais j'ai bien réfléchit, et je me suis rendue compte que personne ne pouvais remplacer qui que ce soit.

Puis, après une légère pose, elle reprend, comme si, parmi les vagues de ses pensées, une à été abandonné à la plage, et que maintenant, elle lui trotte dans la tête..

- Est-ce que les morts peuvent revenir à la vie ?... Et... est-ce que j'ai un avenir dans le clan ? Je ne pourrais jamais devenir guerrière, et je ne suis pas sûre d'être assez sage et intelligente pour devenir guérisseuse. Après tout, nos ancêtres ne me parlent jamais, je n'ai aucun don....

Quand j'estime qu'elle a finis, et qu'elle attends ma réponse, je commence à lui répondre, après un court instant de réflexion.

- Si je t'ai dit que tu étais jolie, c'est bien parce que tu l'es, Petite Apogée., et après un sourire, je reprend, et hoche la tête, acquiesçant, oui, on ne peut pas remplacer nos morts.. Non, je.. Vraiment, je ne sais pas. Je sais que, quelque part, ils sont en vie, là haut, dans le clan de nos ancêtres, mais.. A part cette forme de vie, je ne crois pas.

Je laisse passer un instant, puis, en la regardant, lui dit;

- Sache que oui, tu as un avenir dans le clan, c'est certains. Tu me sembles bien catégorique sur ce point.. Es-tu sure que tu ne pourrais pas devenir guerrière ? Tu as bien des talents et facilités là où les autres peuvent rencontrer des problèmes. C'est vrai qu'il faudrait mettre au point des entraînements légèrement différents, mais après tout, tu pourrais bien essayer. Mais après, si toi, tu te vois et te préfère guérisseuse, n'hésite pas. Et je ne suis pas d'accord. Je trouve que tu te juge bien durement ! Tu n'es encore que chaton, et déjà, tu te blâmes.. Tu es encore jeune, si tu ne te trouve pas assez sage, c'est peut être normal, bien que je te trouve plus calme et intelligente que certains chats de ton âge.

Je lui donne un petit coup de langue sur le front, qui se veut rassurant et amical, avant de terminer;

- J'ai rarement entendue parler de chaton ayant des rêves et messages de nos ancêtres, mais en ce cas laisse-leur le temps, si c'est la voie que tu veux suivre, tu en aura certainement.

Et je conclus par un autre sourire, avant d'allonger mes pattes avant, et de regarder les arbres du décor.


________________________________
Merci à Wing pour cette signa sublime~
Autres Signatures..♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?   Lun 20 Mai - 20:51

EN COURS
Revenir en haut Aller en bas
Poison Versatile
Admine Poisse
« Les Destins changent.. »

avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Nuage E', Poisse, Songe Ephémère Lueurs, Naissante ou Plit.
Messages : 388
Date d'inscription : 09/11/2012
Localisation : Près de la cascade, à regarder les nuages de mousse de l'eau, qui ondule doucement avec le vent.

Profil du Félin
Age du Félin : 22 Lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?   Ven 30 Aoû - 10:26

Up ?

________________________________
Merci à Wing pour cette signa sublime~
Autres Signatures..♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
Poison Versatile
Admine Poisse
« Les Destins changent.. »

avatar

Double(s)-Compte(s) : /
PUF : Nuage E', Poisse, Songe Ephémère Lueurs, Naissante ou Plit.
Messages : 388
Date d'inscription : 09/11/2012
Localisation : Près de la cascade, à regarder les nuages de mousse de l'eau, qui ondule doucement avec le vent.

Profil du Félin
Age du Félin : 22 Lunes
Affinités :
Sexe et description:

MessageSujet: Re: Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?   Dim 16 Fév - 17:40

On archive aussi :s ?

________________________________
Merci à Wing pour cette signa sublime~
Autres Signatures..♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon âme solitaire subsiste entre deux mondes. Seras-tu celui ou celle qui parviendra à me persuader que la vie, est un chatiment plus agréable que la mort ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Glace Cendrée, le coeur déchiré par deux mondes
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Corbeille :: Le Charnier :: Clan de l'Eau Vive-
Sauter vers: